A la une Paparazzi Zone d'ombre

Au nom de notre amour…Joyeux anniversaire Samuel Eto’o !

Ensemble, soufflons sur la 38e bougie de mon Pichichi ce dimanche 10 mars 2019

Ensemble, soufflons sur la 38e bougie de mon Pichichi ce dimanche 10 mars 2019.

Je dois l’avouer, avec lui ça a toujours été une montagne russe de sentiments. Je l’ai aimé, moins aimé, détesté, honni… et finalement, les fleurs de l’amour se sont mises à repousser, me submergeant. Si on a coutume de dire que le cœur n’a pas de raison, et bien dans mon cas, mon amour a toutes ses raisons.

Fils de New-Bell de mon beau Cameroun, le petit Eto’o a réussi à inscrire son nom, buts après buts dans le sport du koat. Son génie, conjugué au talent et à l’effort vont captiver le monde du foot. Voilà notre Eto’o désormais courtisé par les grands clubs internationaux. Un Noir, Africain, Camerounais dribler sur le même terrain que Ronaldinho, Puyol, Figo…au Barça. Quelle émotion ! Il me souvient qu’à cette époque,  je ne coupais à aucune rencontre de Barcelone. La joie de ça ! Il y aura d’autres clubs après. Et je t’aime encore. Jusqu’à ce jour…

Il n’y a pas vraiment eu de jour fatidique. Le divorce est venu du retour dans les médias, nationaux et étrangers. Ils ne t’ont pas loupé du tout. A tous les coups, des médias français te tiraient dessus. Au Cameroun, on récupérait et on rejouait le match. L’enfant chéri du pays, devenu enfant honni. Devant tous ces coups francs, mon amour s’effritait un peu plus chaque jour. Il a failli se dissiper, jusqu’à ce jour.

Ensemble, soufflons sur la 38e bougie de mon Pichichi ce dimanche 10 mars 2019

Toujours via les médias, je découvre tes actions sociales à travers ta fondation. Soutien aux victimes de boko haram (je me permets le bas de casse. Ce nom ne mérite pas la majuscule), aux enfants démunis… Tu as aussi témoigné moralement et financièrement ton soutien à un ancien collègue du quotidien « Le Messager » frappé par la maladie. C’est cette image que ma raison garde aujourd’hui. Je ne fais pas abstraction d’une de tes sorties médiatiques récentes à Canal + ou tu parles du racisme dans le football. J’ai retenu une expression qui ne me quitte plus, «le nègre de service».  Ils sont hélas partout mon Pichichi. On va faire comment ? Pour faire court, tu comprends que notre amour a fait bien du chemin. Et m’impose de m’arrêter ce jour spéciale pour te souhaiter un heureux anniversaire Samuel Eto’o.

Je signe très peu de billets. Le dernier remonte à bien longtemps. Mais quand Didier Ndengue est arrivé au bureau ce dimanche 10 mars 2019 et m’a dit, «c’est l’anniversaire de ta star aujourd’hui. Je vais faire un petit billet pour lui rendre hommage», je lui ai dit : «ça me dit de faire quelque chose, un tout petit billet.» Mais là, j’ai déjà trop écrit. J’ai horreur des témoignages à titre posthume. Ceci est l’hommage d’une camerounaise, fière de son Compatriote qui a fait briller le Vert-Rouge-Jaune à travers le monde. Au nom de notre amour… Joyeux anniversaire Sami !

Valgadine Tonga
Lire aussi : Fotso Victor, sacré patriarche !
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La vision politique du candidat du Mouvement citoyen national du Cameroun (MCNC) à la présidentielle du 07 octobre prochain tient à peine sur cinq pages word. En plus, il n’a rien de convaincant.
Projet de société : le brouillon de Ndifor Frankline Afanwi
Gilets jaunes : l’Elysée veut étouffer, mais il y’a mort d’homme
La mise au point du président de la Fondation Internationale Inter-Progress sur des publications le concernant relayées par certains médias locaux depuis quelques jours.
Pierre ZUMBACH: « PROMOTE est un projet du Gouvernement camerounais »

Laissez votre réponse

*