A la une Zone d'ombre

Ayuk Sisiku Tabe : game over

Le leader séparatiste et neuf de ses coaccusés ont écopé d’une prison à vie ce mardi 20 août 2019. Une sentence contestée par une organisation de défense des droits humains.

Les Camerounais se sont réveillés ce matin avec cette nouvelle, qui fait le tour des réseaux sociaux depuis le petit matin. L’audience des leaders séparatistes qui a débuté hier lundi, s’est terminée par une note salée ce mardi. Le Tribunal militaire de Yaoundé a tranché aux environs de 5h30. Ayuk Sisiku Tabe et neuf de ses coaccusés dans le cadre de la crise anglophone, qui secoue les régions du Nord-Ouest et le Sud-ouest du Cameroun, sont condamnés à la prison à vie assortie du paiement de 250 milliards de francs CFA de dommages et 12, 5 milliards de francs CFA d’amende. Les motifs retenus contre eux sont : sécession, terrorisme, hostilités contre l’Etat, etc.

Le Réseau des défenses des droits humains (Redhac) s’offusque contre ce verdict et dénonce « un procès scandaleux en violation flagrante de toutes les règles et procédures judiciaires ». Maximilienne C. Ngo Mbe, la directrice exécutive de l’Ong était face à la presse cet après-midi. A l’en croire, la justice camerounaise a méprisé « les directives et principes sur le droit à un procès équitable et à l’assistance au terme de la Charte africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) ».

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Je n’en reviens toujours pas. Mes doigts tremblent encore. Généralement, je suis discrète quand je reçois un cadeau. Mais je ne pouvais pas garder le silence face à ce geste qui est en train de changer ma vie et mes ambitions.
Media : Samuel Eto’o offre 115 000 euro à La Voix du Koat
Un peu d’agressivité au début peut aboutir à une relation stable et impeccable si vous tenez bon. Dans les lignes qui vont suivre, Ntara nous dit presque tout sur les félines des régions du Centre et du Sud du Cameroun.
Conquérir le cœur d’une amazone « Béti » comme un lion
Le 07 octobre n’est plus loin. Ce sera ma première fois de voter. J’ai hâte de donner ma voix à quelqu’un de bien. En tout cas, je ne jetterai pas le bulletin dans l’urne juste pour le plaisir. Mon favori est au scanner.
Présidentielle camerounaise : je ne voterai pas un guignol

Laissez votre réponse

*