A la une L'aigle L'Aigle Fair-play

Branding : Laurence Sanier-Braastad devient ambassadrice de Tangui

C’est la récompense de ce coach sportif qui a valablement représenté la marque du groupe de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun au 34e Marathon des Sables, qui s’est déroulé du 5 au 15 avril 2019 dans le Sahara Sud marocain.

C’est la récompense de ce coach sportif qui a valablement représenté la marque du groupe de la Société anonyme des Brasseries  du Cameroun au 34e Marathon des Sables, qui s’est déroulé du 5 au 15 avril 2019 dans le Sahara Sud marocain.   

Elle  pratique ses activités sportives au quotidien dans les rues de Bonapriso, deuxième arrondissement de Douala. Elle le fait également en salle. Très loin des montagnes et du désert du Maroc, où elle a pris part à la 34e édition du Marathon des Sables, une course à pied, ouverte aux marcheurs, par étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre sur une distance de 250 kilomètres environ, avec obligation pour chaque concurrent de porter son équipement (nourritures et matériels obligatoires).

Là-bas, elle a valablement représenté le Cameroun (à travers le drapeau vert, rouge, jaune qu’elle transportait) et la marque de la source Tangui, dont la tenue comportait le logo. « J’étais la seule camerounaise de la course. Je n’avais pas le choix », lance Laurence Sanier-Braastad, toute souriante.

Pour récompenser cet attachement à la marque de son entreprise, Emmanuel de Tailly a invité Laurence à la direction générale de la Sabc ce mardi 7 mai 2019, pour un échange convivial avec la presse. Au cours de la rencontre, elle présente la médaille qu’elle a ramenée du Marathon des Sables. Cet événement a connu plus de mille athlètes professionnels et amateurs. « Je suis arrivée 78e sur 200 femmes. Je suis arrivée 18e de ma catégorie (vétéran H2) », explique-t-elle.

Récompense     

Emmanuel de Tailly a suivi de près la performance de Laurence Sanier-Braastad au Marathon des Sables à travers un blog. Elle était fière de venir du Cameroun et de représenter une marque locale. Pendant la course au désert du Maroc, « chaque fois que quelqu’un me demandait pourquoi ce drapeau, je disais que je venais du Cameroun et que j’étais fière. Malheureusement j’étais la seule athlète du Cameroun ».

De retour au bercail, le patron de la Sabc va faire d’elle l’ambassadrice de la marque Tangui. « On a pensé que ce serait une bonne chose d’avoir Laurence comme ambassadrice pour la marque Tangui. Ce serait une bonne façon de mettre en valeur notre marque sur les notions d’égalité, d’exploit sportif, d’hydratation, de minéralisation », argumente Emmanuel de Tailly. Pour le directeur général du groupe Sabc, le plus important c’est de consigner une marque avec une ambassadrice sur ces notions «que nous souhaitons mettre en valeur. Nous souhaitons l’accompagner pour ses futurs exploits », ambitionne-t-il. Laurence Sanier-Braastad devient donc ambassadrice de cette eau 100% camerounaise  produite par la Société des eaux minérales du Cameroun (Semc), filiale du groupe Sabc.

Didier Ndengue

Lire aussi : Technologie : Israël purifie l’eau à Yaoundé

PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La musique est bonne, très bonne même, mais la communication autour du projet est biaisée. Il faut dire la vérité aux Camerounais. Cet album parle au peuple Bassa.
Adna : les non-dits d’un concept d’union sacrée du peuple Bassa
Le 4 avril dernier, Marcel Berthomé a fêté ses 97 ans. Le doyen des maires de France est à la tête d’une petite commune de Gironde depuis 1971. Élu en 2014, il ne compte pas raccrocher, pour donner la possibilité à un plus jeune que lui, de faire ses preuves.
Municipales 2020 en France : A 97 ans, Marcel Berthomé pourrait briquer un énième mandat à la mairie de Saint-Seurin-sur-l’Isle
L’opérateur de téléphonie mobile permet désormais à ses abonnés de surfer sans impact sur leurs comptes principaux.
Connexion internet : MTN ne pioche plus sur le crédit principal
2 Comments

Laissez votre réponse

*