A la une Afrique Amérique Asie Diplomatie Europe

Cameroun : alors chers ministres n’ayons pas peur de donner une leçon exemplaire aux détracteurs de la République

Plusieurs se demandent pourquoi le gouvernement camerounais passe tout son temps à recadrer les ennemis de la République, jusqu’aux diplomates? On aurait voulu qu’il passe de temps en temps à l’offensive. Car la défensive qu’il mène actuellement permet juste d’étouffer une partie de  »fake news » qui inondent l’espace public.

Personnellement, j’aimerais que la communication gouvernementale soit plus agressive. Qu’on y prenne des décisions et résolutions fermes visant à régler définitivement certains problèmes.

D’autres part, je comprends la posture de notre gouvernement. Je crois qu’à travers ses multiples sorties, il prend la communauté nationale et internationale à témoin. Le moment venu, personne ne sera surpris des décisions fermes qui seront prises pour préserver l’honneur de notre pays. Bah je crois qu’ils le feront si les détracteurs continuent dans la même lancée avec cette rage.

Après plusieurs avertissements (comme ils le font actuellement en mondovision), si chacun ne prend pas ses responsabilités pour préserver son partenariat avec le Cameroun, Paul Biya et ses ministres devront passer à la vitesse supérieure. Sans craindre aucun mal. C’est-à-dire prendre les mesures qui s’imposent. Sauf s’ils veulent préserver leur image auprès des  »maîtres » pour finir dans les poubelles de l’histoire.

Il faudra donc agir du tic au tac avec ceux qui prévoient des sanctions ciblées contre notre pays. C’est faisable. Il ne faut pas avoir peur de dire à Trump et à Macron de garder leurs intimidations pour eux et leurs peuples. Perdre des partenaires pyromanes avec leur arsenal de guerre ne fera que du bien au pays de Um Nyobé.

Alors chers ministres, n’ayons pas peur. Le peuple conscient vous soutiendra dans cette lutte pour l’intégrité territoriale. Le Cameroun ne se mêle jamais des affaires internes de ces  »grandes » puissances. Je crois que le respect est mutuel. Ne l’oublions pas. Surtout quand on se dit  »pays des libertés ».

Ils vont sûrement utiliser leurs nombreux moyens de pression pour qu’on cède à leurs caprices, mais je crois qu’ils oublient que ce qu’ils ont à perdre ici est plus grand que ce que nous avons à perdre chez eux.

En plus, nous avons diversifié nos partenaires. Certains nous proposent mieux que des intimidations à répétition. Eux au moins, ils ne couvrent pas les opérateurs de guerre qui collectent des fonds sur leurs territoires.

Ceci se résume à ce tweet de Brenda Biya:
 »Arrêtez de prendre le silence de certaines personnes pour de l’ignorance,
Leur calme pour l’acception de vos bêtises. Et leur gentillesse pour une faiblesse ».

Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures de rappeler au cours de sa déclaration cette semaine devant le corps diplomatique accrédité au Cameroun : « … nous tenons à souligner ici, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, que le Cameroun reste un Etat de droit, un Etat indépendant et un Etat qui est jaloux de sa souveraineté  »

À bon entendeur, salut!

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La presse américaine et européenne s’est déchainée sur le locataire de la Maison Blanche au point d’oublier de donner la bonne information à leurs abonnés sur sa rencontre avec Vladimir Poutine.
Sommet d’Helsinki : les grosses lacunes des détracteurs de Donald Trump
Quel culot ! Ils balaient d’un revers de la main tous les efforts fournis par Yaoundé depuis le déclenchement de cette crise. A les entendre parler hier pendant la réunion privée organisée par les Usa, dans les locaux du Conseil de sécurité de l’ONU, on dirait que rien n’a jamais été fait dans ce pays qu’ils qualifient indirectement d’enfer, pour sortir des multiples crises qui ont des tentacules à l’extérieur. Comme si les armes et munitions utilisées par les insurgés dans les régions anglophones étaient des fabrications camerounaises.
Cameroun : une intervention humanitaire de l’ONU pour troubler notre dialogue, non merci !
Ce chiffre représente uniquement les produits de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun, qui a tenu son assemblée générale mixte le 15 mai 2019.
Cameroun : 4 655 000 hectolitres de bière consommés en 2018
4 Comments
  • John Deere Technical Manuals
    15 juin 2019 at 23 h 17 min

    Perhaps you should also a put a forum site on your blog to increase reader interaction.~”~~~

    http://www.repairloader.net

  • 13 juin 2019 at 9 h 47 min

    I just want to tell you that I’m beginner to blogs and honestly enjoyed you’re web site. Most likely I’m likely to bookmark your blog . You really come with good article content. Thank you for sharing with us your webpage.

  • Snumoumnerorb
    31 mai 2019 at 16 h 26 min

    mxd cbd oil

  • Aaronvaf
    31 mai 2019 at 12 h 34 min

    http://artane.team/ – click here

Laissez votre réponse

*