A la une Enquêtes Zone d'ombre

Cameroun : des séparatistes anglophones déposent les armes

La dissolution du gouvernement provisoire de la « République ambazonienne » par son leader Sisiku Ayuk Tabe et la reconversion de certains membres influents, font éclater le mouvement sécessionniste.

Au petit matin ce jeudi 02 mai, une note signée du leader ambazonien Sisiku Ayuk Tabe fait le tour des réseaux sociaux. Dans ce message, il annonce la dissolution du gouvernement provisoire de la République imaginaire d’Ambazonie, dirigé par un certain « Sako ». La note intervient au lendemain de la célébration de la journée internationale du travail. S’achemine-t-on vers un happy-end dans les régions anglophones du Cameroun ? Tout porte à croire qu’après près de trois ans de crise, ayant endeuillé plusieurs familles et engendré de milliers de déplacés internes et externes ( au Nigeria voisin) le retour de la paix est imminent. 

En plus de la dissolution du gouvernement ambazonien par son leader depuis les geôles de Yaoundé, le témoignage d’un « général » du mouvement sécessionniste confirme le dépôt des armes par certains ex-combattants. Dans la vidéo qui fait actuellement le tour des réseaux sociaux, on aperçoit un jeune homme qui se repent des exactions commises dans le cadre de cette crise. Il se fait appeler Yanick Kawa Kawa, originaire de la localité de Mamfe. « Je veux demander pardon pour tous les crimes que j’ai commis dans le département de la Manyu, au moins à une bonne partie de ce département », se confesse-t-il. Le jeune homme implore le pardon des populations de la zone où il a planifié et commis des crimes horribles. Il en profite pour encourager « mes frères combattants à déposer leurs armes ». 

Vers un happy-end

Depuis le début des revendications corporatistes en 2016, jusqu’à ce jour, le gouvernement camerounais a toujours gardé les portes des négociations ouvertes. Plusieurs mesures ont même été prises pour le retour de la paix dans les régions en crise. Dans le lot de ces dispositions, il y a eu la création du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants du Boko Haram et des groupes armés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, pour accélérer le processus.

Lors de la prestation de segment le 6 novembre 2018, pour un septième septennat, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, qui a placé son nouveau mandat sous le signe des « grandes opportunités », avait une fois de plus invité les séparatistes anglophones à déposer les armes et à réintégrer la société. « Je prie qu’on travaille main dans la main pour mettre fin à cette crise », invite pour sa part, l’ex « général » de la République virtuelle d’Ambazonie.

L’armée camerounaise avait annoncé, il y a quelques mois, la repentance de plusieurs indépendantistes anglophones. Avec la dissolution du mouvement sécessionniste et la reconversion de certains de ses membres, on s’achemine progressivement vers un happy-end. Ces événements réconfortants interviennent à quelques semaines de la célébration de la fête de l’unité nationale du Cameroun, prévue le 20 mai prochain.

Didier Ndengue
Lire aussi : Kidnappings et demandes de rançon : Mbanga planifie une « chasse aux sorcières »
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Même si le pays dʹAli Bongo Ondimba peut reprendre son souffle après quelques heures de frayeurs dues au coup dʹEtat manqué du 07 janvier 2019, une série de questions continuent de mitrailler lʹesprit de nombreux Gabonais et partant des africains.
Putsch manqué au Gabon : je ne peux pas « boire le cadi » des bérets bleus
Martin Belinga Eboutou. Voici un nom, qui a passionné, des décennies durant, la grande majorité des Camerounais. Même ceux qui ne l'avaient jamais rencontré, avaient forcément entendu parler de ce diplomate hors pair.
Martin Belinga Eboutou : l’aristocrate s’en est allé !
Des larmes de joie et des étincelles à l’horizon
2 Comments
  • SergeevaMira1987Hiz
    23 mai 2019 at 13 h 49 min

    pfizer is informazion

    81d9 is sicher online kaufen

  • DerekHig
    2 mai 2019 at 22 h 31 min

    Hello there! purchase vardenafil good internet site.

Laissez votre réponse

*