A la une Le guignol

Camrail : des wagons en 2019…n’est-ce pas con ?

Camrail a réceptionné quelques locomotives il y a plusieurs jours à Douala. La cérémonie s’est déroulée à coup de champagnes en présence du ministre des Transports. Le très sérieux et intelligent Ngalle a inauguré ces engins. Les images de cet événement tournent en boucle dans ma tête. Elles me font penser à celles de l’antiquité, quand les premiers trains arrivaient encore en Europe.

Alors qu’on parle des Trains à grande vitesse (TGV) en 2019, Vincent Bolloré nous sert des locomotives…sûrement pas de premier choix. Ça me pince le cœur à force d’y penser. Surtout quand je sais que les TGV sont en vogue.
Toutes ces lignes, c’est juste pour dire mon indignation. J’aimerai que ces wagons soient uniquement utiles pour le transport des marchandises. En tout cas, j’ai toujours la chair de poule chaque fois que je repense à la catastrophe ferroviaire d’Eseka.

En toute honnêteté, même s’il m’arrive de reprendre le train un jour ici au bercail, ce sera avec beaucoup de peur dans le ventre. Je pense qu’on aurait dû mettre en fourrière les trains actuels pour les remplacer par des TGV.

Avec ces trains de dernière génération sur les rails, on aura marqué un grand pas dans le domaine des transports dans toute l’Afrique centrale. C’est ce que je crois en tout cas. Et je sais que vous êtes également d’avis avec moi.

Je ne sais pas si monsieur Vincent Bolloré se rend compte qu’il contribue au sous-développement, ou sous-équipement pour être cohérent, de notre pays. Au lieu des TGV, Camrail veut encore que les Camerounais se déplacent à l’aide des wagons sur des vieux rails. Cette technologie ne date-t-elle pas de mathusalem ? Si.

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Cameroun : un hôpital réclame plus de 10 millions au HCR
Le ministère des Affaires extérieures de la France parle d’une visite normale effectuée par Gilles Thibault, alors que dans un communiqué de presse du porte-parole du gouvernement camerounais, il s’agissait d’une convocation.
Convocation de l’ambassadeur de France au Minrex : et si le Quai d’Orsay avait menti?
Sachez d’abord qu’il n’est pas là pour vous, son rôle sera de piller nos richesses et engraisser ses alliés. Détectez ce genre de postulant et virez-le de votre cœur avant le scrutin du 07 octobre 2018.
Présidentielle du 7 octobre au Cameroun : les 7 péchés capitaux d’un candidat dangereux

Laissez votre réponse

*