A la une Histoire de l'humanité

Chefferie des Bele Bele : Kum’a Ndumbe III corrige Ambroise Louison Essomba

Le docteur en droit public a laissé entendre sur le plateau de Canal2 International le jeudi 14 mars 2019 que le petit fils de Lock Priso avait bénéficié de la nationalité allemande. Le concerné nie tout en bloc avec preuves à l’appui.

Le docteur en droit public a laissé entendre sur le plateau de Canal2 International le jeudi 14 mars 2019 que le petit fils de Lock Priso avait bénéficié de la nationalité allemande. Le concerné nie tout en bloc avec preuves à l’appui.

Il ne digère pas les propos tenus contre lui par le docteur en droit public, Ambroise Louison Essomba sur le plateau de la chaîne de télévision privée Canal2 International. L’invité de Julio Trésor Tanon, qui a rédigé un mémoire sur la question des chefferies traditionnelles, a évoqué le problème des Bele Bele « où Kum’a Ndumbe III est inversé de la chefferie tout simplement parce qu’il résidait en Allemagne et avait bénéficié de la nationalité allemande », affirme-t-il.

La réaction du concerné ne s’est pas fait attendre. Ce samedi 23 mars 2019, il a donné un point de presse dans le palais royal à Bonabéri question de démentir ces allégations. D’entrée de jeu, le professeur émérite des universités rappelle qu’un « chercheur doit tout faire pour aller à la source ». Il brandit ensuite ses passeports camerounais de 1994 jusqu’à ce jour, qu’il accompagne d’une interrogation : « Comment un Allemand de nationalité peut avoir un passeport camerounais avec des visas allemands ? » Toujours en 1994, pendant qu’il enseignait en Allemagne, « mes deux femmes étaient ici avec mes enfants».

S’agissant de son appartenance au SDF, Kum’a Ndumbe III répète a qui veut l’entendre qu’il s’est détaché de la vie politique depuis 25 ans. « J’étais l’un des fondateurs du RDPC à Bamenda. J’ai fait 8 mois au SDF », se souvient-il comme si c’était hier. Ce détachement des mouvements politiques était dans le seul but de mener à bien les missions de la chefferie dont il a la lourde charge. « Je n’appartiens plus à un parti politique depuis 1994. Il ne faut pas que les mensonges d’Etat deviennent des vérités », met en garde celui qui crée la fondation Afric Avenir International en 1985 sur les terres de ses aïeux, qu’il représente valablement aujourd’hui à travers ses luttes pour le retour du Tangué de son grand-père Lock Priso et la restauration de la mémoire collective africaine.

Didier Ndengue
Lire aussi : Mémoire : Roch Kaboré immortalise Thomas Sankara
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Cette technologie innovante sera opérationnelle cette semaine au sein du Centre de haute technologie de l’Ecole nationale polytechnique de la capitale camerounaise.
Yaoundé : Israël inaugure un département d’impression 3D
Chan 2020 au Cameroun : la Caf propose un glissement de date
Un camion de livraison des produits Guinness Cameroun et un véhicule de tourisme ont causé un accident de la circulation ce lundi 25 mars 2019 aux environs de 21h dans la localité de Mamb dans la région du centre au Cameroun. Un blessé grave et des dégâts matériels ont été enregistrés.
Cameroun : Ngalle Bibehe appelle au respect du code de la route
2 Comments
  • Kris Fitchpatrick
    29 juin 2019 at 8 h 26 min

    What i do not understood is in truth how you are no longer actually much more smartly-preferred than you might be right now. You’re very intelligent. You know therefore considerably with regards to this matter, produced me personally believe it from so many numerous angles. Its like men and women don’t seem to be interested until it’s something to do with Lady gaga! Your own stuffs outstanding. All the time care for it up!

    http://www.associazioneridere.it/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=1296566

  • Bennyzed
    24 mars 2019 at 12 h 52 min

Laissez votre réponse

*