A la une Afrique Diplomatie Europe

Convocation de l’ambassadeur de France au Minrex : et si le Quai d’Orsay avait menti?

Le ministère des Affaires extérieures de la France parle d’une visite normale effectuée par Gilles Thibault, alors que dans un communiqué de presse du porte-parole du gouvernement camerounais, il s’agissait d’une convocation.

Le ministère des Affaires extérieures de la France parle d’une visite normale effectuée par Gilles Thibault, alors que dans un communiqué de presse du porte-parole du gouvernement camerounais, il s’agissait d’une convocation.

Dans un communiqué de presse signé le 29 janvier 2019, le ministre de la Communication du Cameroun revient sur les exactions commises dans les ambassades de notre pays à Paris et à Berlin samedi dernier par les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Il relate premièrement les faits, avant d’éplucher « les dispositions pertinentes des conventions internationales en la matière, en particulier, les conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires ».

René Emmanuel Sadi affirme que le Cameroun « s’est toujours acquitté de son devoir de protection des locaux des missions diplomatiques présentes sur son territoire, et s’attend en retour à ce que, conformément au principe de réciprocité, les pays amis assurent un égal traitement à ses missions diplomatiques qu’ils accueillent sur leurs sols ».

Au regard de la gravité des actes perpétrés le week-end, « les ambassadeurs des pays concernés ont-ils été convoqués au Ministère des Relations Extérieures aux fins de recevoir une vive protestation du gouvernement camerounais », apprend René Emmanuel Sadi.

Dans les propos du ministre de la Communication du Cameroun, il y a bien le mot « convoqué ». Mais celui-ci a été botté en touche par le ministère des Affaires étrangères de la France : « nous condamnons fermement l’intrusion qui a eu lieu samedi dernier à l’ambassade du Cameroun à Paris », s’est exprimé le porte parole du Quay d’Orsay, avant de battre en brèche l’information en rapport à la convocation de Gilles Thibault au Minrex, comme pour traiter le Cameroun de menteur: « notre ambassadeur a Yaoundé s’est entretenu hier, comme il le fait régulièrement, avec le ministre des Relations extérieures camerounais. Il ne s’agissait pas d’une convocation ».

Ce mercredi, une source gouvernementale (Cameroun) insiste sur la « convocation » des diplomates des deux pays concernés. « Non seulement les deux ambassadeurs ont été convoqués selon les usages diplomatiques, mais le chargé d’affaires à Paris a remis au Quai d’Orsay les protestations officielles du Gouvernement. L’ambassadeur à Berlin a fait pareil ».

Didier Ndengue
Lire aussi : Violation de l’ambassade du Cameroun à Paris : Gilles Thibault doit être convoqué
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Incroyable, mais vrai ! Le Haut commissariat des Nations pour les réfugiés (HCR) antenne de Douala abandonne une demandeuse d’asile en plein air depuis trois mois.
Yvonne Buanenku, une réfugiée Congolaise meurt à petit feu sous le regard complice du HCR
Gilets jaunes : l’Elysée veut étouffer, mais il y’a mort d’homme
Approchés par les membres de la Coalition citoyenne pour le Cameroun question de former un front uni de l’opposition pour espérer renverser Paul Biya le 07 octobre 2018, ces deux candidats ont refusé cette option.
Présidentielle : Garga Haman Adji et Ndifor Afanwi Franklin contre la coalition
5 Comments

Laissez votre réponse

*