A la une Afrique Diplomatie Europe

Convocation de l’ambassadeur de France au Minrex : et si le Quai d’Orsay avait menti?

Le ministère des Affaires extérieures de la France parle d’une visite normale effectuée par Gilles Thibault, alors que dans un communiqué de presse du porte-parole du gouvernement camerounais, il s’agissait d’une convocation.

Le ministère des Affaires extérieures de la France parle d’une visite normale effectuée par Gilles Thibault, alors que dans un communiqué de presse du porte-parole du gouvernement camerounais, il s’agissait d’une convocation.

Dans un communiqué de presse signé le 29 janvier 2019, le ministre de la Communication du Cameroun revient sur les exactions commises dans les ambassades de notre pays à Paris et à Berlin samedi dernier par les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Il relate premièrement les faits, avant d’éplucher « les dispositions pertinentes des conventions internationales en la matière, en particulier, les conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires ».

René Emmanuel Sadi affirme que le Cameroun « s’est toujours acquitté de son devoir de protection des locaux des missions diplomatiques présentes sur son territoire, et s’attend en retour à ce que, conformément au principe de réciprocité, les pays amis assurent un égal traitement à ses missions diplomatiques qu’ils accueillent sur leurs sols ».

Au regard de la gravité des actes perpétrés le week-end, « les ambassadeurs des pays concernés ont-ils été convoqués au Ministère des Relations Extérieures aux fins de recevoir une vive protestation du gouvernement camerounais », apprend René Emmanuel Sadi.

Dans les propos du ministre de la Communication du Cameroun, il y a bien le mot « convoqué ». Mais celui-ci a été botté en touche par le ministère des Affaires étrangères de la France : « nous condamnons fermement l’intrusion qui a eu lieu samedi dernier à l’ambassade du Cameroun à Paris », s’est exprimé le porte parole du Quay d’Orsay, avant de battre en brèche l’information en rapport à la convocation de Gilles Thibault au Minrex, comme pour traiter le Cameroun de menteur: « notre ambassadeur a Yaoundé s’est entretenu hier, comme il le fait régulièrement, avec le ministre des Relations extérieures camerounais. Il ne s’agissait pas d’une convocation ».

Ce mercredi, une source gouvernementale (Cameroun) insiste sur la « convocation » des diplomates des deux pays concernés. « Non seulement les deux ambassadeurs ont été convoqués selon les usages diplomatiques, mais le chargé d’affaires à Paris a remis au Quai d’Orsay les protestations officielles du Gouvernement. L’ambassadeur à Berlin a fait pareil ».

Didier Ndengue
Lire aussi : Violation de l’ambassade du Cameroun à Paris : Gilles Thibault doit être convoqué
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Nos dirigeants déplorent avec raison la publication des informations « top secrets » et des « secrets défense » sur la toile, mais ils oublient qu’ils ne mettent pas en place des outils appropriés pour encadrer ces « déstabilisateurs ».
Une « Silicon Valley » camerounaise est possible
Sélectionnés dans 16 pays du continent, les projets numériques les plus prometteurs se livrent en compétition du 11 au 13 décembre 2018 dans la ville de Dar Es Salaam.
Forum : les meilleures startups Tech africaines s’affrontent en Tanzanie
L’essentiel du discours du président de la République du Cameroun de ce lundi 31 décembre 2018.
Message de fin d’année 2018 : Paul Biya la main sur le cœur

Laissez votre réponse

*