A la une Histoire de l'humanité

Décolonisation de l’Afrique : André Blaise Essama, héros d’une bande dessinée en Allemagne

« André Blaise Essama : Décoloniser la ville 2013-présent » est le nom de cette BD qui sera bientôt disponible au Cameroun. Peut-être attendons-nous souvent que les étrangers témoignent de nos œuvres afin de réaliser à quel point nous avons la chance de vivre cette époque.

« André Blaise Essama : Décoloniser la ville 2013-présent » est le nom de cette BD qui sera bientôt disponible au Cameroun. Peut-être attendons-nous souvent que les étrangers témoignent de nos œuvres afin de réaliser à quel point nous avons la chance de vivre cette époque.

Une époque qui a révélé une génération forte et insatiable de justice. Une génération consciente et déterminée à relever tous les défis et enfin gagner sa véritable indépendance. Pour décoloniser nos villes et nettoyer les vestiges de l’impérialisme dans la conscience collective, ce monsieur a tout sacrifié. Aujourd’hui derrière les geôles, il demande juste un geste de notre part afin de continuer la mission à lui assignée par nos ancêtres.

Depuis son incarcération, un appel à contribution est lancé pour sa caution. Ma contribution ne pouvant pas être à la hauteur de sa personne, j’ai lancé une autre opération afin que toutes personne qui contribuera à cette collecte de fonds, reçoive gratuitement la version française de cette œuvre. La bande dessinée est le fruit du labeur des membres de l’ONG Initiative Perspektivwechsel , elle met en lumière les actions d’activistes engagées dans la lutte contre la colonisation. André Blaise Essama est le seul héro encore vivant dans cet ouvrage. Il est le seul de notre époque et il y est présenté comme l’illustration par excellence de l’assainissement des villes, non pas pour les laver des saletés et poubelles éparpillées un peu partout, mais pour les laver des symboles de la colonisation. « André Blaise Essama : Décoloniser la ville 2013-présent » est le nom de cette BD qui sera bientôt disponible au Cameroun. Peut-être attendons-nous souvent que les étrangers témoignent de nos œuvres afin de réaliser à quel point nous avons la chance de vivre cette époque.

Cette œuvre est entre les mains de plusieurs étudiants, écoliers et parents en Allemagne qui ont participé à de nombreux ateliers d’éducation politique et de prise de conscience que j’ai eu le privilège de donner avec les membres de l’ONG. Oui parce que ce combat aussi, les Allemands le mènent chez eux, ils ont des rues avec des noms à connotation raciste comme la « Mohrenstrasse » par exemple ou des noms qui célèbrent des personnes faussement érigées en héros comme Franz Adolf Eduard Lüderitz, Gustav Nachtigal et Carl Peters, fondateurs des colonies allemandes en Afrique. Les actes d’Essama considérés hors-la-loi par les autorités camerounaises, sont érigés en exemple dans cette bande dessinée.

Cependant, nous ne pouvons pas saisir l’image d’une figure de la conscience africaine sans lui faire honneur de son vivant. C’est la raison pour laquelle l’ONG n’a pas hésité une seule seconde à accepter ma requête, traduire le livre et le livrer pour distribution gratuite à tous ceux et toutes celles qui feront un geste de cœur pour la libération de notre frère Essama.

NB : ceux qui ont déjà contribué recevrons également l’œuvre. Il est aussi bien pour les grands et les tous petits, vous serez très heureux de la lire.

Pour visiter le site de l’ONG : https://www.initiative-perspektivwechsel.org/

Pour recevoir la version numérique de l’ouvrage, envoyez un mail à : afoumbad@yahoo.com

Pour contribuer à la cagnotte du frère Essama , voici les deux liens qu’il publie depuis :

Paypal: https://paypal.me/pools/c/8ffLEXjarC

leetchi: https://www.leetchi.com/c/essama-andre-blaise

Dolly Afoumba, (la fille du colonisé)
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Les messages de la fille du chef de l’Etat camerounais sur la toile prouvent qu’elle est en phase avec le mboa. Avec nos réalités, je voulais dire.
La Brenda Biya que j’aime
De passage dans nos bureaux au quartier Bonapriso, dans le deuxième arrondissement de Douala, l’ambassadrice des Prayze Factor Awards pour l’Afrique, a bien voulu répondre à nos questions sur sa carrière musicale, professionnelle, sur sa relation avec le Seigneur et sa vie de couple. Elle nous parle également de son combat pour le bien-être des personnes incarcérées au Cameroun, etc. Installez-vous et dégustez notre conversation.
Barakah : de la soirée en blanc en faveur des prisonniers au 4e album
Une population déchainée contre les taxes et l’injustice sociale. Un gouvernement campé sur sa position. Les violences vont grandissant. Les casseurs s’invitent au mouvement. Ils sèment la pagaille. Des boutiques, des hôtels, des voitures, des édifices publics et bien d’autres richesses sont brûlées.
La guérilla française
5 Comments

Laissez votre réponse

*