A la une Zone d'ombre

Délestage au ministère de la Communication : le « haut-parleur » du Gouvernement camerounais électrocuté!

Le quart de la ville de Yaoundé est privé de l’électricité depuis mercredi 7 août 2019. Le calvaire n’épargne pas le département ministériel dirigé par René Emmanuel Sadi. 

Un détour à l’hôtel de Ville (Place de l’indépendance) ce vendredi 9 août 2019, nous permet de constater que les activités dans le département ministériel dirigé par René Emmanuel Sadi sont au poids mort. Le groupe électrogène du ministère de la Communication (Mincom) est en panne depuis la matinée. Mis en marche après la coupure de l’électricité mercredi dernier, aux environs de 21h, elle a cessé de fonctionner aujourd’hui vers 10h. Les ordinateurs sont tous éteints, la connexion internet n’y est pas. Pas de Wifi. « Pour un département ministériel en charge de la communication, c’est très grave », s’étonne un passant, qui apprend que le quart de la ville de Yaoundé est privé de l’électricité. « Le Mincom n’est pas seul. Il y a aussi Bastos et Biyemassi qui sont dans le noir », confirme Christelle.

Sonatrel et Eneo clarifient

Dans un communiqué signé le jeudi 08 août 2019, les services de la communication de Sonatrel et d’Eneo informent que la coupure d’électricité dans la capitale politique est due à « un incident d’origine électrique », survenu le 7 août 2019 vers 21h14 mn dans le poste électrique BRGM qui alimente plusieurs quartiers de Yaoundé. Plus grave, l’incident a été suivi « d’un incendie », qui a entraîné « la mise hors service de tout le poste qui représente environ 25% de l’alimentation de la ville ».

À Douala, les poteaux cèdent

S’il y a eu un incident majeur à Yaoundé, à Douala, les poteaux électriques fatigués, cèdent presque chaque jour. C’est le cas depuis quatre jours au lieu-dit derrière Hôtel Sportif à Bonapriso. Où plusieurs domiciles sont plongés dans l’obscurité et l’incertitude. « On appelle les agents d’Eneo, ils se prennent pour des dieux. On leur dit qu’il y a des câbles dangereux au sol, ils disent qu’ils verront comment envoyer une équipe. Ils raccrochent au nez », rapporte un habitant du secteur, courroucé. « On parle d’évolution. Peut-on évoluer avec ce genre de comportement ? Avec des délestages dans presque tout le pays ? Après, ils viendront nous tendre les factures », s’indigne-t-il.

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Le nouveau single « sans titre » d’Amel Bent sortira le 27 avril
Le tournoi organisé depuis plus de 20 ans par les Brasseries du Cameroun connait son tout premier parrain. Polyvalent et discipliné, Gérémie Njitap a presque tout obtenu dans sa carrière footballistique. Il revient à la maison avec beaucoup d’espoirs.
Coupe Top 2018 : Gérémie Njitap en parrain nostalgique
Dans un post repartagé la semaine passée sur Facebook par Alain Blaise Batongué, le Secrétaire permanent du Groupement Inter-patronal du Cameroun (Gicam), il est dit que l’Afrique a l’économie la plus faible du monde parce qu’elle compte plus d’églises que les pays développés.
Jésus-Christ n’est pas à l’ origine du sous-développement de l’Afrique
25 Comments

Laissez votre réponse

*