A la une Enquêtes Zone d'ombre

Dimanche noir : Air France frôle le pire, Ethiopian Airlines périt

Les deux compagnies aériennes sont entrées dans le brouillard ce 10 mars 2019 avec des passagers à bord, non sans faire des dégâts matériels et humains.

Les deux compagnies aériennes sont entrées dans le brouillard ce 10 mars 2019 avec des passagers à bord, non sans faire des dégâts matériels et humains.

Plus de peur que de mal pour les 500 passagers du vol Air France AF 703 en partance d’Abidjan pour Paris. L’engin « n’a pas pu poursuivre son trajet normal ce dimanche 10 mars 2019 à 1h45, en raison d’une panne technique », relate un témoin. Le journaliste du magazine panafricain Jeune Afrique, Baudelaire Mieu était dans ce vol. Il a vécu la peur de sa vie.

Sur le tarmac de l’aéroport d’Abidjan, il raconte cette situation effrayante : «Le vol Air France AF 703 en direction de Paris depuis Abidjan n’a pas pu poursuivre son vol, l’avion A380 a perdu un moteur en plein vol au-dessus du Niger. Le commandant a dû vider de kérosène tous les réacteurs et vient de se poser sur l’aéroport d’Abidjan en pleine piste, entouré de plusieurs camions de pompiers… ».

Effroyable !

Quelques heures plus tard, c’est le vol ETH302 de la compagnie Ethiopian Airlines à destination de Nairobi qui va connaître le pire avec 157 passagers à bord. Tous vont périr dans ce crash. Le gouvernement éthiopien a confirmé la disparition de ces passagers il y a quelques heures. L’avion, un Boeing B737Max 8 immatriculé ETAVJ « s’est écrasé aux environs de Bishoftu moins de 10 minutes après le décollage à 08h36 minutes de l’aéroport international de Addis Abeba », rapporte le journaliste, spécialiste de l’avion civile, Romuald Ngueyap.

A l’en croire, l’appareil, mis en service le 15 novembre 2018, transportait 33 nationalités. Et de se souvenir du dernier crash enregistré par la compagnie aérienne éthiopienne : « Le dernier crash mortel d’Ethiopian Airlines remonte il y a 9 ans. Le 25 janvier 2010, le Boeing 737-800 d’Ethiopian Airlines s’abime en Méditerranée à 3, 5 km au large de Nehmé peu de temps après avoir décollé de l’aéroport international de Beyrouth, faisant 90 morts ». Sale temps pour les familles des victimes !  Nous leur adressons toutes nos pleines condoléances.

Didier Ndengue    
Lire aussi : L’Onu étouffe !
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Live : Share’On enflamme l’Institut Français de Douala
Francis Ngannou n'a eu besoin que de 26 secondes pour battre Cain Velasquez dimanche à Phoenix.
UFC : Francis Ngannou bat Cain Velasquez par K.-O. au premier round
Entreprises sinistrées et chiffres d’affaires en chute. Le régime Macron tente de désamorcer la bombe.
Brexit, Donald Trump, Gilets Jaunes : le vin est tiré, l’Afrique doit boire !

Laissez votre réponse

*