A la une Afrique Amérique Diplomatie

Diplomatie : Tibor Nagy en bon voyage au Cameroun

Le tapage médiatique autour de la venue de « Monsieur Afrique » de la Donald Trump n’est que normal. Elle accouchera forcément d’une montagne…en faveur de Washington et de Yaoundé, bien sûr !

Le tapage médiatique autour de la venue de « Monsieur Afrique » de la Donald Trump n’est que normal. Elle accouchera forcément d’une montagne…en faveur de Washington et de Yaoundé, bien sûr !  

Dans sa démarche pour la paix dans le monde, le président américain privilégie les intérêts économiques et dit ouvertement non aux crises sécuritaires dans le monde. Contrairement aux administrations qui l’ont précédé, le milliardaire est l’un des chefs d’Etat les plus pro-vie en poste en 2019. Seuls ses détracteurs pourront donner un avis contraire.

Le retrait de ses troupes dans certains théâtres de guerre en dit long sur sa vision du monde. Ce n’est donc pas au Cameroun qu’il viendra se contredire. Que ceux qui croient que Tibor Nagy, le sous-secrétaire d’Etat en charge des affaires africaines, ira contre la stratégie de son patron pendant son séjour au pays le 17 mars prochain, continuent de rêver en couleur. Il n’en sera rien, même si on organise des « marches noires » ce jour. Ce qui est programmé entre nos deux Etats s’accomplira, loin du complexe du colonisé.

Pour ceux qui ne le savent pas, ou qui l’auraient oublié, les grandes lignes de la nouvelle politique africaine de Washington ont été expliquées le 13 décembre 2018 par John Bolton, le conseiller de Donald Trump pour la sécurité nationale.

Au cours de son intervention devant le cercle de réflexion conservateur Heritage Foundation, il avait expliqué que « dans le cadre de la nouvelle stratégie africaine des présidents, nous étendront les liens économiques sur la base du respect mutuel, aiderons les nations africaines à prendre le contrôle de leurs destins économiques et de leurs besoins en matière de sécurité, et veillerons à ce que l’aide étrangère américaine dans la région obtienne des résultats pour les personnes ». Vous me direz que c’est un langage diplomatique, mais j’en doute fort, connaissant la philosophie actuelle du locataire de la Maison Blanche, sur qui repose actuellement toute la politique américaine.

Je suis persuadé que Trump ne tolérerait pas qu’un pays, africain soit-il, plonge dans l’instabilité totale pendant son règne. Dans sa démarche, il veut faire le contraire des Bush et Obama. Et il atteindra ses objectifs, même si on met des cailloux dans sa chaussure.

Donc, le brouhaha que chante Rfi et ses alliés là, c’est juste pour annoncer une belle visite de Tibor Nagy. Le tapage médiatique fait partie de la stratégie américaine. Le 21 décembre, Tibor Nagy, avait  participé à une conférence organisée par l’Africa Media Hub, une agence chargée de promouvoir les actions africaines des Etats-Unis. Il avait précisé que « la stratégie africaine du président Trump est le résultat d’un processus interagences intensifs et reflète les principes fondamentaux de la doctrine de la politique étrangère du président Trump ». J’avais même rêvé que Trump lui-même était au Cameroun,….pour jouer au golf. Je suis sérieux hein !

Didier Ndengue
Lire aussi : Affaire Kamto : René Emmanuel Sadi recadre Tibor Nagy
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Ouf ! Ça fait des mois que je m’interroge sur la production de ce texte. Si vous le lisez, c’est justement parce que j’ai décidé de le produire. Cette décision découle des événements troublants que mon pays traverse. Lorsque je regarde ce qui se vit au mboa, j’ai peur. Peur même de quoi Eeeeeh! Voici la suite de mon billet.
Fête de la musique : le coup de maître venu de l’Institut Français du Cameroun
Plus forts nous avons été cette année, nous le serons davantage dans 48h. Le Tout-Puissant est une garantie, moi et vous également.
Nous volerons plus haut en 2019
Attention Attention !! Ça arrive très vite…
Regardez LPA TV (Le Sursaut Africain)

Laissez votre réponse

*