A la une L'aigle Personnalité

Dorothée Danedjo Fouba : joyeuse journée madame Fact-checking !

Représentante de Mozilla Cameroon, la jeune dame opère dans l’ombre, loin du bluff et des bruits. Petite note d’humour.

Représentante de Mozilla Cameroon, la jeune dame opère dans l’ombre, loin du bluff et des bruits. Petite note d’humour.

Elle reste lucide jour et nuit devant son écran d’ordinateur, de tablette ou de téléphone. Rien ou presque ne lui échappe sur la toile. Surtout pas les pourfendeurs de la République à laquelle elle est attachée. En effet, la Mozilla Reps Mentor, Technovation Regional Ambassador et enseignante à l’Esstic, est une blogueuse réputée, qui a glané plus d’une quinzaine de prix à l’international.

Malheureusement, elle a mis une pause au blogging assidu pour se consacrer à autre chose encore plus sérieuse : l’ingénierie d’éducation aux nouveaux médias à travers le fact-checking. Si elle n’est plus au devant de la scène aujourd’hui, c’est parce qu’elle travaille dans l’ombre pour redorer l’image du Cameroun à l’échelle nationale et internationale. La paix, la sécurité, l’amour du prochain et de Dieu sont entre autres champs de bataille où elle excelle au quotidien, tant dans les médias sociaux que dans les médias classiques (télévision, radio, presse écrite).

Avec elle, tout bon élève doit être bien réglé, correct, tout est strict. Surtout pas de désordre dans des dossiers et sujets importants. Visiblement, tout est sacré chez cette originaire de l’Extrême-Nord.Tout ce qu’elle sait faire en cas de pépin, c’est fermer une fenêtre pour la rouvrir peut-être plus tard, quand la tempête sera passée. Elle a en horreur l’hypocrisie et la langue de bois. Parfois j’ai l’impression qu’elle n’a jamais menti de sa vie. Mince, je ne vais quand même pas dire qu’elle est blanche comme neige hein ! Apparemment, c’est la signification d’un de ses noms dans une langue du Septentrion camerounais.

Mais rassurez-vous, elle peut aussi se défouler sur des selfies et pendant des émissions de divertissements. Au cours d’une édition de « Je suis camerounais et je blogue » à Douala, je me souviens qu’elle était l’invitée de Macaire Roland sur Miango FM. Pendant l’entretien, j’ai lu dans les yeux de ce frangin, qu’il ne souhaitait plus que Dorothée regagne Yaoundé où elle vit. La vérité est qu’il était sous son charme. Bah, je peux dire des bêtises comme ça, on me tape sur les doigts hein ! Le jour là, elle n’est pas passée inaperçue en tout cas. Elle y a laissé ses empreintes dans le subconscient de Roland et de ses autres invités.

Je crois savoir ce qui attire plus l’attention sur Dorothée. C’est son sourire, ses petites dents blanches au lait et son teint noir ébène. Je peux me tromper, je ne suis qu’un homme. A 36 ans de vie, elle fait 18 ans d’apparence grâce à une hygiène de vie qu’elle respecte à la lettre. Entre nous, à cet âge d’adolescente, devrais-je lui souhaiter une bonne journée internationale de la femme ?

Didier Ndengue
Lire aussi: Célestine Ketcha Courtès, vous avez été choisie pour bosser
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Pour restaurer la fierté de l’homme noir, je propose l’organisation d’une campagne de désinformation pour renouer avec nos repères.
J’exige ma grandeur !
Débutons l’année en amour avec cette belle lettre d’amour de Ntara à sa bien-aimée Cycy.
Chérie je t’aime, tu es ma Pocahontas !
Exposition : artistiquement innovante
Exposition : Douala, capitale africaine de l’art plastique

Laissez votre réponse

*