A la une Histoire de l'humanité

Entre le vrai et l’ivraie, le Camerounais lambda a fait son choix

Union des (toutes les) Populations du Cameroun.

L’Union sacrée de plus de 200 ethnies de camerounais est une réalité que ni la théorie du colon Jean LAMBERTON, ni la manipulation d’une certaine élite autoproclamée n’a pu ébranler.

S’il y a une chose sur laquelle tous les Camerounais, du fond de leurs entrailles, s’accordent, c’est le refus de sacrifier la richesse des multiples tribus qui donnent une couleur particulière à ce beau pays d’Afrique centrale, pour un chauvinisme ethnique que certains esprits chagrins veulent imposer pour des intérêts bassement égoïstes. C’est une semence qui est parfois perforée par des mille-pattes, qui se nourrissent de son corps. Mais entre la chair et l’animal, il n’existe que des inimitiés. Chacune de nos communautés a une histoire riche, profonde, des légendes, des hommes de guerre et d’honneur, qui ont combattu pour préserver leur territoire, leur village, leur royaume et leur honneur. Les mémoires de ces grands héros sont soigneusement protégées par les gardiens du temple de nos communautés.

Même le dépouillement spirituel et intellectuel, l’exportation de certains cerveaux de ces peuples, n’enlèveront pas la racine qui continue de germer en nous. Cette racine nous enseigne le bien-fondé de rester ensemble et souder, malgré nos différences.
Quand un mille-pattes s’amène au 21e siècle avec des yaourts, des bonbons, et des sucettes, pour dompter ces peuples qui ont connu les pires atrocités des guerres de libération, il mord automatiquement la poussière dans l’œuf. Peu importe les stratégies qu’il inculquera, sa bataille est vouée à l’échec, parce que les Camerounais, dans leur grande majorité, même s’ils souffrent dans leur chair, ne se sont pas laissés séduire par un loup déguisé en agneau pour être brulés au feu et pourris dans les poubelles de l’histoire. Ce n’est qu’aujourd’hui qu’ils succomberont. La coupe de l’esclavage, de la colonisation et du néocolonialisme a été assez pleine pour qu’on en rajoute une autre. Chaque ethnie du Cameroun se souviendra toujours du vrai sens du bonheur, de l’amour, du partage et de la compassion ; valeurs instaurées depuis la nuit des temps. Les mariages inter-ethniques et le métissage qui en découle est une illustration.

Les politiques de gouvernance artificielles aux ambitions inhumaines, importées d’occident, n’entrent pas dans le mode de vie des Camerounais. En guise de refus, les nationalistes avaient donné à leur mouvement le nom hautement symbolique de Union des (toutes les) Populations du Cameroun. La preuve est qu’on n’arrive pas à faire chemin avec la mal gouvernance, la corruption, les organisations secrètes, le tribalisme, etc., parce que c’est des politiques qui nous resteront toujours étrangères, malgré le degré de formatage de certains. Et de pourrissement d’autres cerveaux. Donc entre le vrai et l’ivraie, rassurez-vous, le Camerounais lambda connait son choix. C’est celui de la grandeur, de l’honneur, et de la préservation des valeurs profondes de l’humanité. Parce que nous sommes l’humanité.

Didier Ndengue

Lire aussi : Attaques contre Paul Biya : des Camerounais contre des Camerounais en Suisse
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Comme en Afrique de l’Ouest, le président de la Commission de la Cemac exhorte les populations de sa communauté à changer de mentalité pour rendre la libre circulation effective.
Daniel Ona Ondo : « Qu’on s’accepte mutuellement en Afrique centrale »
Je les ai aperçus de mes propres yeux. Ils sont installés le long du drain de Bonadibong. Ils y sont encore jusqu’à présent. Ils fument le chanvre indien en plein air, sans que ça ne gêne personne.
Drogue et délinquance juvénile : j’ai fait un détour à « Babylone »
Ce lundi 29 avril 2019, faisons une petite comparaison entre les deux hommes politiques camerounais. Qui est plus puissant que l’autre ? Et comment ?
Conseil Constitutionnel : la requête de Maurice Kamto rejetée
1 Comment

Laissez votre réponse

*