A la une Culture L'aigle

Exposition : “God is a black woman”, l’hommage qui embellit l’Institut Francais de Douala

La création originale de Guy Kouekam a été présentée au grand public le mardi 27 novembre 2018.

La création originale de Guy Kouekam a été présentée au grand public le mardi 27 novembre 2018.

Il avait carte blanche pendant cinq nuits. Aucun surveillant ne rodait autour de lui pour superviser son boulot car le top management avait totalement confiance en lui. Encore qu’il bossait uniquement tard, quand il n’y avait personne à l’Institut Français du Cameroun, antenne de Douala.

L’artiste peintre camerounais n’avait que son matériel de travail, le silence très parlant de la nuit et quelques chansons pour l’accompagner dans sa création. L’évolution était visible jour après jour. Tous les matins, le personnel de l’Institut découvrait quelque chose de nouveau sur les murs de la salle d’attente. La création originale de Guy Kouekam a été présentée au grand public le mardi 27 novembre 2018.

« Les gens se disaient, mais il y a quelque chose qui a changé sur le mur », se souvient Inès Saidani, chargée de l’action culturelle de l’IFC-Douala, toute souriante. Le vernissage de « God is a black woman » a eu lieu hier mardi. Les invités ont contemplé ces magnifiques fresques réalisées à la main par Guy Kouekam (dit Zo).

La création originale de Guy Kouekam a été présentée au grand public le mardi 27 novembre 2018.

Un « Bitchakalas » parlant

Que ce soit à la craie, au crayon ou à l’acrylique, son expression artistique est fondée sur l’intuition spontanée qu’il illustre par des motifs graphiques (pattern) rythmés dans un désordre pourtant logique. Ce labyrinthe graphique que Zo qualifie de « Bitchakalas » reflète la singularité de son imaginaire qui le caractérise depuis son enfance.

A travers cette création, l’artiste rend un hommage bien mérité à sa mère et à toutes celles qui inculquent la bonté à leurs enfants. « C’est un hommage aux femmes pour dire merci à ce que vous êtes et ce que vous faites ».

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Un consommateur dénonce la mauvaise qualité d’un produit, le ministre du Commerce du Cameroun (Mincommerce) convoque une réunion une semaine après. Pendant ce temps, la mauvaise qualité de produit circule tranquillement dans les villes et villages du #mboa.
Affaire #Broli : la lenteur de Luc-Magloire Mbarga Atangana tue plus que le riz frelaté
Je vous dévoile le menu de la première édition de l’événement international dédié aux écritures dramatiques pour l’enfance et la jeunesse qui se tient du 31 mai au 02 juin 2018 à Douala.
Le Cameroun célèbre désormais « Le 1er juin des écritures théâtrales jeunesse »
La Miss Cameroun 2013 s’est engagée le 15 janvier 2019 chez City Models, une agence parisienne.
Denise Valérie Ayena : étincelante !

Laissez votre réponse

*