A la une L'aigle Tendance

Finance : Smart Corporation veut lever 150 millions de FCFA

Ces fonds permettront à la Pme de se refaire une santé financière et matérielle.

Ces fonds permettront à la Pme de se refaire une santé financière et matérielle.

Ce jeudi 9 mai, l’entreprise de Télécoms Smart Corporation lance une levée de fonds. La structure recherche 150 millions de FCFA pour renforcer sa trésorerie et s’approvisionner en matériels de travail, afin de se hisser aux standards des gros marchés. Cette opération de collecte des fonds qui va s’étendre sur six mois, est gérée par le cabinet de conseils en stratégie, management, financement et investissement, Hannibal consulting, basé dans la capitale politique camerounaise.

Fabrice Fernand Fangwa, CEO de Hannibal consulting rassure que cet argent sera utilisé pour les besoins cités supra. Durant cette opération de collecte des fonds,  le cabinet va s’entourer des lois camerounaises anti-blanchiment, de la Commission nationale anti-corruption (Conac), de l’Agence nationale d’investissement financière (Anif) pour barrer la voie aux personnes véreuses, qui tenteront d’injecter de l’argent aux ambitions douteuses. Armand Willy Kassi, CEO de Smart Corporation, reste ouvert aux apports internationaux.

Créée il y a quatre ans avec une modique somme de 5 millions de FCFA, le capital social de Smart Corporation se situe aujourd’hui à 10 millions de FCFA. A la fin de cette collecte de fonds, l’entreprise compte élargir son champ d’action dans un domaine de plus en plus concurrentiel, en se déployant dans d’autres pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest.

Didier Ndengue
Lire aussi : Branding : Laurence Sanier-Braastad devient ambassadrice de Tangui
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Faux comptes Facebook et Twitter des personnalités publiques, des enregistrements sonores sur le tribalisme, etc. Ils veulent absolument discréditer les résultats de l’élection présidentielle du 07 octobre dernier.
Présidentielle camerounaise : les cybercriminels entrent en jeu
Il a beaucoup de fans partout au pays grâce à sa diversité culturelle. Sa musique rapproche les ressortissants de nos dix régions. Ce jeune artiste musicien est un phénomène qui mérite les honneurs de la République au moment où nous célébrons la 46e édition de l’unité nationale.
Cameroun : Mr. Leo, l’incarnation de l’unité nationale en musique
Zoom sur les réalisations du maire Me Denise Fampou dans le domaine de l’éducation dans sa circonscription.
Douala 2e : l’école a un nouveau goût

Laissez votre réponse

*