A la une Afrique Amérique Diplomatie Europe

Grand dialogue national : la communauté internationale en rangs serrés derrière Paul Biya

Moins de 24h après son discours spécial à la Nation sur la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le chef de l’Etat camerounais a reçu les félicitations de l’Onu, de l’Ua, et de la Ceeac.

Moins de 24h après son discours spécial à la Nation sur la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le chef de l’Etat camerounais a reçu les félicitations de l’Onu, de l’Ua, et de la Ceeac.

La sortie spéciale de Paul Biya de ce mardi 10 septembre 2019 a tonné jusqu’aux extrémités du monde. Elle ne laisse personne indifférente. Partant du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu), jusqu’aux instances régionales. Peu de temps après le discours mémorable du chef de l’Etat camerounais sur la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proie aux menaces sécessionnistes depuis trois ans, Antonio Guterres, via un communiqué rendu public par son porte-parole, Stéphane Dujarric, hier soir, félicite le « Grand dialogue national » convoqué par le président de la République du Cameroun.

Dans sa déclaration, le Secrétaire général de l’Onu se réjouit du lancement de ce processus et « encourage le gouvernement camerounais à veiller à ce que le processus soit inclusif et réponde aux défis auxquels le pays est confronté ». Le secrétaire général de l’Onu en profite pour inviter la diaspora camerounaise et toutes les parties prenantes à se joindre aux efforts du gouvernement en vue de pacifier les deux régions en crise.

L’union africaine

Au niveau africain, le président de la commission de l’Union africaine (Ua), Moussa Faki Mahamat emboite le pas au Sg de l’Onu ce 11 septembre. Dans sa déclaration, il félicite Paul Biya pour le dialogue annoncé, et encourage lui aussi les groupes armés et les Camerounais de l’étranger à « saisir cette opportunité pour débattre des causes profondes de cette crise ».

Même son de cloche sur le plan régional, où la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), assurée par le chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo Ondimba, présente ses condoléances aux familles des victimes de la crise dans les régions anglophones du pays et souhaite prompt rétablissement aux blessés. La présidence en exercice de la Ceeac, est convaincue que ce « Grand dialogue national » permettra de « préserver la paix, la sécurité, la cohésion sociale, la concorde nationale et favoriser le retour des personnes déplacées et des refugiés », lit-on dans son communiqué. Dans les QG des partis politiques de l’opposition camerounaise, la nouvelle a atterri dans les oreilles des leaders comme un ouf de soulagement. Joshua Osih, Cabral Libii, Garga Haman Adji et leurs collègues attendent impatiemment ce grand rendez-vous de l’histoire de leur pays.

Didier Ndengue
Lire aussi :  A 20h : Cher compatriote, ne suis pas le message spécial de Paul Biya avec les oreilles du voisin
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La première édition du 1er Juin des écritures théâtrales jeunesse, tenue du 31 mai au 02 juin dernier, était une belle réussite.
Écritures théâtrales : coup d’essai, coup de maître à Douala
Le 14 février c’est demain. Jour de la Saint Valentin. Quoi lui offrir ? Rien. Ne lui offrez rien. Surtout si vous n’êtes pas mariés ! Vous n’avez pas besoin d’offrir quoi que ce soit, à qui que ce soit pour lui montrer que vous l’aimez !
Saint-Valentin : quoi lui offrir ? Rien !
J’espère que cette lettre te trouvera en santé. Te souviens-tu de moi ? Le beau gosse, le mec timide qui taquinait les plus belles filles du quartier comme toi ? Que le temps passe vite ! Nous avons grandi. Je suis devenu un grand barbu.
Adieu « my love » !

Laissez votre réponse

*