A la une Afrique Diplomatie Europe

Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la « libre expression »

Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun.

Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun.  

À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à la libre expression des différentes sensibilités politiques. ». L’Elysée s’exprime ainsi sur le « Grand dialogue national » prévu cette fin du mois au Cameroun. Ce rendez-vous historique vise à tourner la triste page de la crise sécuritaire qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis trois ans.

Dans son discours spécial à la nation le 10 septembre dernier, le Chef de l’État, Paul Biya a une fois de plus condamné les atrocités commises par les groupes séparatistes anglophones sur les populations. Pour en découdre avec cette crise qui endeuille des familles tous les jours dans cette partie du pays, le Président de la République a convoqué un « Grand dialogue national ».

Les encouragements de la Francophonie

L’annonce de Paul Biya réjouit la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (oif). « Je salue cette importante annonce du Président Paul Biya qui ouvre la voie à une résolution consensuelle et pacifique de la crise en cours dans ces deux régions du Cameroun », a déclaré Louise Mushikiwabo dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce jeudi. Un peu plus loin, la Rwandaise émet un vœu. Elle souhaite que « ce dialogue soit également un moment de consolidation de la cohésion nationale et du vivre-ensemble dans cet important État membre de la Francophonie. »

Sur le plan local, des réflexions en vue de la réussite de ce rendez-vous se multiplient, tant dans les services du Premier ministre Joseph Dion Ngute, que dans les QG des différents mouvements politiques du Cameroun.

D.N.

Lire aussi : Grand dialogue national : la communauté internationale en rangs serrés derrière Paul Biya
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Salihou Soule à Betchem : le biyaiste convaincu et bosseur
Après sa démission du quotidien Le Jour, le président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) s’engage pour le paiement des salaires de ses confrères.
Denis Nkwebo est « libre » : que la bataille commence…
La ratification de l’accord de la Zone de libre-échange continentale et le développement de l’écosystème numérique ont constitué le menu de la visite, du 17 au 19 avril 2019, de la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) au Cameroun.
Économie numérique : Paul Biya et Vera Songwe surfent sur la “Silicon Mountain”
3 Comments
  • LisaDweDs
    13 septembre 2019 at 8 h 35 min
  • Charlesendup
    13 septembre 2019 at 6 h 41 min

    Жизнь с запущенным раком простаты может быть подавляющей. Важно понимать как болезнь, так и ваше лечение, чтобы вы могли принимать активное участие в принятии решений о вашем лечении.
    Если уровень простат-специфического антигена (ПСА) постоянно повышается во время лечения, которое снижает уровень тестостерона, это может означать, что ваш рак простаты прогрессирует. Прогрессирование означает, что рак ухудшается или распространяется.

    Когда это произойдет, ваше лечение может измениться. Вот почему ваш врач может назначить XTANDI – лечение, которое может помочь замедлить прогрессирование.

    сертификат кстанди 18h04

  • XRumerTest
    13 septembre 2019 at 6 h 25 min

    Hello. And Bye.

Laissez votre réponse

*