A la une L'aigle

Grand dialogue national : la passe millimétrée de Paul Biya au peuple

Des mesures saluées à l’unisson dans l’arrière pays. Voila qui vient donc confirmer la fusion entre le Président et son peuple. Un bel amorti !

Après les multiples exhortations en faveur du retour au calme dans les régions anglophones du Cameroun, le Président de la République vient de prendre la balle au bond en répondant avec de la manière à l’appel du peuple, en demandant l’arrêt des poursuites pendantes devant les tribunaux militaires, contre 333 personnes arrêtées et détenues pour des délits commis, dans le cadre de la crise dans le Nord-ouest et Sud-ouest du pays. Il a également ordonné la libération de Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) et ses camarades, arrêtés dans le cadre de la crise post-électorale d’octobre 2018.

Des mesures saluées à l’unisson dans l’arrière pays.  Voila qui vient donc confirmer la fusion entre le Président et son peuple. Un bel amorti !

S’il s’agissait d’un film documentaire on aurait pu l’intituler à juste titre « AU NOM DU PEUPLE ». Bref, longtemps taclé par des politiciens à l’esprit obtus et une certaine opposition aux réflexes antirépublicains, le Président Biya, cet érudit des pourparlers qui a fait de l’art de la négociation un mode de gouvernance, vient de petit-ponter une fois de plus ces novices de l’arène politique en exécutant cette passe millimétrée à son peuple qui exulte.

De Misselélé à Tchatchibali, de Foudong à Babou, de Mbanga à Doumé, de Ngokmapubi à Dimako, les Camerounais de l’arrière pays remercient le Chef de l’Etat pour cette indulgence au nom de la paix dont il est mendiant. En passant depuis l’annonce de cette bonne nouvelle, mon téléphone comme la messagerie de La plume de l’Aigle n’a cessé de crépiter. A chaque fois la question était la même : « Est-ce vrai que le père à demander la libération des détenus de la crise anglophone » ? Et à chaque fois aussi la réponse était la même : « Oui je confirme ! » Et après confirmation les réactions étaient quasi les mêmes : «  waouh le Président a bien fait ». Et certains d’ajouter : « quoi qu’on dise le Président est un père d’enfants ». Merci ! Un acte fort, plein de symboles, qui dénotent de sa sincérité et de sa détermination à mettre un terme à cette effusion de sang qui n’a que trop duré.

Par ricochet cette grâce du Chef de l’Etat constitue un camouflet pour ces langues en interne comme en externe qui s’étaient précipitées à saper les bonnes intensions du Chef de l’Etat à l’annonce de la tenue de ce Grand dialogue national. En tout cas, telle dans une partie de poker, le Président Biya vient à nouveau de sortir son joker. Et c’est ça l’épice du chef !

Elthon Djeutcha
Lire aussi : Sortie de crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest : Dion Ngute transfère le rapport du Grand dialogue à Paul Biya
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Jusqu’ici, aucun prétendant à la magistrature suprême dans mon pays ne fait battre mon cœur. Si je ne vois pas un protectionniste aux ambitions du pensionnaire de la Maison Blanche, je serai tenté de choisir « le meilleur risque » si ça continue ainsi.
Cameroun : un candidat aux ambitions de Donald Trump sera mon favori
Sic/Arsel : de nouveaux Dg pour ressusciter deux « mort-nées »
Les deux compagnies aériennes sont entrées dans le brouillard ce 10 mars 2019 avec des passagers à bord, non sans faire des dégâts matériels et humains.
Dimanche noir : Air France frôle le pire, Ethiopian Airlines périt
4 Comments
  • RannevHiz
    7 octobre 2019 at 20 h 36 min

    viagraprobeprobe paypal

  • Calvinbloma
    7 octobre 2019 at 18 h 37 min

    « Guys just made a web-site for me, look at the link:
    website here Tell me your credentials. Thanks. »

  • RannevHiz
    7 octobre 2019 at 13 h 40 min

    is plus chyscorg

  • Thomaspible
    7 octobre 2019 at 12 h 30 min

    « Guys just made a web-page for me, look at the link:
    Going Here Tell me your recommendations. THX! »

Laissez votre réponse

*