A la une L'aigle L'Aigle Fair-play

La grosse bourde de Pascal Siakam

Son fan club est déjà au four et au moulin à Douala. Il veut lui réserver un accueil digne d’un enfant prodige.

Le champion de la NBA 2019 célébré en grande pompe au Cameroun, a boycotté l’audience avec le ministre des Sports et de l’éducation physique ce samedi 10 août 2019.

Le professeur Narcisse Mouelle Kombi était tiré à quatre épingles ce samedi matin. Et pour cause, le ministre attendait des invités de marque. En la personne de Pascal Siakam, champion de la NBA 2019 et Micheal Masai Ujiri, le président de son club, les Toronto Raptors. La rencontre était prévue à 12h30 mn dans le cabinet du patron des sports. Elle avait été sollicitée par la fédération camerounaise de Basket-ball (Fecabasket) et acceptée par les deux camps.
Curieusement, alors que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite de ce rendez-vous, « les collaborateurs de M. Pascal Siakam ont à la dernière minute mis en œuvre un programme ne permettant plus cette rencontre », rapporte l’instance faitière du basket-ball dans une lettre d’excuses adressée au ministre des Sports ce soir.
 »Pascal Siakam, de son coté, serait-il pris en otage par un groupe de pression, qui lui interdirait de se rapprocher du régime en place? » Des questions fusent de toutes parts.

La Fecabasket ne s’attarde pas sur ces questions dans sa lettre d’excuses à Narcisse Mouelle Kombi. Elle cite plutôt les nombreuses facilités qui ont été accordées à Pascal Siakam et au président de son club pour un séjour fructueux au pays des Lions indomptables. Notamment « les diligences administratives envers les autorités chargées de l’immigration (DGSN) pour la facilitation de l’entrée en territoire camerounais de M. Ujiri Micheal Masai et l’ensemble de l’équipe technique et logistique du Camp de Basket-Ball « Giants of Africa », dont Pascal Siakam est le promoteur ; « la mise à disposition dans de très brefs délais des infrastructures du Palais polyvalent des sports » pour l’organisation de son tournoi et enfin, « l’obtention en urgence auprès de l’autorité en charge de l’aviation civile d’une autorisation de survol et d’atterrissage pour l’aéronef privé du président du club les Toronto Raptors ».
Il y’a donc lieu de s’interroger sur les mobiles de ce comportement inadmissible venant de ce talentueux sportif apprécié, adulé, et qui a eu l’immense privilège de recevoir un tweet de félicitations du Président Paul Biya.
Décidément, la question du civisme et du respect dû aux institutions de la République, doit désormais être considérée comme un problème majeur, et à résoudre au plus vite !

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
En ce mois de la francophonie, sept jeunes artistes camerounais interprètent les plus belles créations gauloises ce vendredi dans la salle de spectacle de l’Institut Français.
Douala : hommage à la chanson française
Après l’obtention de la certification ISO 9001 version 2015, par Bocom Petroleum, sa filiale spécialisée dans la distribution des produits pétroliers et dérivés, l’entreprise citoyenne vise les mines.
Exploitation minière : le groupe Bocom sur une piste en or
A l’occasion du 243e anniversaire de la fête nationale américaine ce jeudi 4 juillet 2019, le chef de l’Etat camerounais Paul Biya a envoyé un télégramme officiel à son homologue Donald Trump hier mercredi.
Independence Day/USA : les félicitations de Paul Biya à Donald Trump
24 Comments

Laissez votre réponse

*