A la une La Quotidienne Infos LPA TV

La jeunesse africaine ne sera plus domptée

Elle est violente et douce en même temps. Elle est parfois bavarde, offensive, amère et très délicieuse au final. Elle court parfois, mais les autres voudraient la voir ralentir. Elle frappe où ça fait mal. Elle fait saigner. Mais le plus important est qu’elle essuie les larmes de ceux qui n’y croyaient plus.

De ceux qui croyaient qu’elle courait dans le sac. De ceux qui pensaient que la jeunesse africaine était naïve. Qu’elle ne savait que faire des selfies et poster des incongruités sur les réseaux sociaux. Désormais, la révolution africaine est en marche.

La jeunesse avertie écoute les appels à révolution de certains dirigeants. Certains sont subtils comme Paul Biya, d’autres le font de façon ouverte et agressive comme Joseph Kabila. Tous les moyens sont bons pour arriver à Rome.

On devait en arriver là un jour. L’esclave finit toujours par se libérer du joug de l’enfer.
Ceux qui ont des oreilles pour entendre ont du noter que les Etats n’ont pas d’ami. Ils n’ont que des intérêts.

Merci monsieur Mende de nous le rappeler. Ce discours encourage la nouvelle génération de leaders africains. Les brebis galeuses ne manquent pas. Ceux qui ont été formatés pour dénigrer leurs peuples ne manquent pas.
Ils sont un peu comme ces traitres qui ont vendu leurs frères pendant la période coloniale.

Mais ne vous inquiétez pas, la jeunesse panafricaine est debout. Elle ne se laissera plus dompter, ni par des flatteries, ni par des gentils mots remplis de maux.

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Mohammed VI : le Roi se porte bien sur les selfies
Hello ça fait un bail. J’espère que vous avez bien géré les congés. Bref aujourd’hui, je vous amène sur un terrain de beauté. C’est très important de soigner son image.
Apparence : pour séduire une nana, soyez sapés comme jamais !
Elle se déshabille tout doucement devant moi. Elle me laisse K.O debout. Elle me fait un geste de la main pour me dire « Au revoir ».
Je l’aime, elle vaut de l’or

Laissez votre réponse

*