A la une Histoire de l'humanité

Le Grand dialogue national du Cameroun s’ouvre le 29 septembre

Il se déroulera au palais des Congrès de Yaoundé jusqu’au 04 octobre 2019.

Il se déroulera au palais des Congrès de Yaoundé jusqu’au 04 octobre 2019.

Du 29 septembre au 04 octobre prochain, la capitale politique camerounaise vibrera au rythme du Grand dialogue national convoqué le 10 septembre 2019 par le président de la République, Paul Biya. Ces assises présidées par le Premier ministre chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, visent non seulement à mettre fin à la crise sociopolitique dans les régions  du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi à renforcer l’unité nationale, l’intégration nationale et le vivre-ensemble au Cameroun.

Yeux dans les yeux, les participants, parmi lesquels les parlementaires, les hommes politiques, les leaders d’opinion, les intellectuels, les opérateurs économiques, les autorités traditionnelles et religieuses, les membres de la diaspora, les représentants des Forces de défense et de sécurité, les représentants des groupes armés, et les représentants des victimes, se pencheront sur des thèmes d’intérêt général. Notamment le bilinguisme, la diversité culturelle et la cohésion sociale, la reconstruction et le développement des zones touchées par le conflit, le retour des réfugiés et les personnes déplacées, le système éducatif et judiciaire, la décentralisation et le développement local, la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants, et le rôle de la diaspora dans le développement du Cameroun.

D.N.
Lire aussi : Grand dialogue national : la communauté internationale en rangs serrés derrière Paul Biya
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Can Total 2019 : j’ai vécu le match Cameroun – Guinée Bissau sur écran géant
Des représentants de plus de vingt pays du continent africain sont annoncés, du 17 au 19 septembre 2019 dans la capitale camerounaise dans le cadre de la 7e édition du forum dédié à la promotion du commerce extérieur.
Commerce extérieur : les guichets uniques d’Afrique en conclave à Yaoundé
Notre Drame des larmes
3 Comments

Laissez votre réponse

*