A la une L'aigle Tendance

Les filets de la toile

La plupart de ceux qui ont créé les réseaux sociaux interdisent leur utilisation à leurs enfants. D’autres réglementent leur usage tout simplement. Dans certains pays, on ramène les enfants à l’ancienne école. Celle où Internet et les réseaux sociaux n’existent pas. C’est pour les rééduquer à la vraie vie. Une vie de valeurs. Et non celle de l’intelligence artificielle à laquelle nous sommes attachés aujourd’hui.

Les inventeurs de ces plateformes numériques se rendent compte qu’ils ont mis sur pied des monstres, qui déciment des générations entières sous le regard impuissant et peut-être complice de la communauté internationale. Avec Internet, plus de frontières. On a accès à tout. On peut échanger directement avec lucifer, se faire séduire et se marier avec lui en quelques minutes. On y retrouve aussi des envoyés de Dieu. Mais les charlatans et les missionnaires du mal semblent plus nombreux et plus nuisibles. C’est eux qui se cachent derrière tous les messages et discours visant à pervertir la race humaine qui polluent la toile.

Dans les sociétés modernes, on a l’impression que l’utilisation d’Internet est très réglementée. Ce qui en ressort ne le démontre pourtant pas. La tentation est plus élevée, malgré les nombreuses lois en vigueur.

Ce n’est pas Internet qui a changé notre mode de vie, mais c’est ce qui s’y trouve. Qui sont ceux qui y publient? Chez les chrétiens, la Bible enseigne que le diable marche sur la terre dans le corps des Hommes. C’est vrai qu’il prend souvent d’autres corps, mais il utilise plus le corps humain pour opérer. Donc quand un Homme habité par un tel esprit publie sur la toile, il séduit énormément. On dirait une drogue, que tout le monde doit obligatoirement consommer.

Même sans le vouloir, chacun de nous est déjà tombé sur un post qui n’a rien à voir avec le commun des mortels, ou avec le monde des vivants. Quel est le but d’un tel post? C’est de plonger l’internaute dans une réflexion qui va l’éloigner de sa bulle. Des exemples sont légions.

Les fake recrutements, les fake promotions et fake loteries sur la toile sont de très petites choses par rapport aux filets que la toile nous tend tous les jours. Plusieurs y tombent et deviennent accros.

Quand on sait bien utiliser les réseaux sociaux, sans toutefois s’éloigner des réalités de son entourage, on peut se targuer d’être un Internaute actif. Et non un consommateur passif de contenus. Si vous manquez de lucidité, le cyber espace vous fera voir un ange de lumière avec des yeux de lucifer et vous fera adorer Lucifer lui-même en vous laissant croire que c’est Dieu. C’est un jeu auquel se livrent déjà plusieurs médias.

Pour éviter les pièges de la toile, apprenez à vous détacher d’Internet. Connectez-vous uniquement pour travailler. Lire, envoyer des mails, consulter votre boite mail, poster vos produits sur votre boutique en ligne, acheter une montre, une voiture, etc. Ne croyez surtout pas à tout ce qui y est rapporté. La meilleure façon de détourner les âmes, c’est de polir et d’embellir le mensonge.

Faites gaffe!

Didier Ndengue

PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Je découvre les œuvres de ce jeune artiste musicien de 33 ans ce vendredi 19 octobre 2018.
Afro pop : Young Baby, une étoile montante
Nous connaitrons les candidatures retenues pour l’élection présidentielle du 07 octobre 2018 après le verdict final qui tombera le 08 août prochain. En attendant, nous avons donné la parole à la jeunesse qui s’intéresse de plus en plus à la vie politique du pays. Trois étudiants portent leurs attentes à l’endroit des candidats en lice.
Présidentielle : la jeunesse camerounaise s’exprime
L’opérateur de téléphonie mobile totalise près de 8 millions d’abonnés, soit 47, 20% de parts de marché
Télécoms : en 2018, MTN Cameroon a réalisé un chiffre d’affaire de 212 milliards FCFA
7 Comments

Laissez votre réponse

*