A la une Le guignol

Marche acte 3 : nous allons réussir où ils ont échoué

Nous nʹaurons pas besoin d’autorisation pour mettre nos plans en exécution. Alors que ce soit de façon solo ou en groupe, sortez de chez-vous ! N'ayez pas peur de la douleur d’aujourd’hui qui pourra faire le bonheur de demain. Dans tout les cas, c’est le Cameroun qui gagnera. Alors bougeons-nous ! Et si ça vous tente, voici le chronogramme, l’itinéraire et le mot d’ordre.

Nous nʹaurons pas besoin d’autorisation pour mettre nos plans en exécution. Alors que ce soit de façon solo ou en groupe, sortez de chez-vous ! N’ayez pas peur de la douleur d’aujourd’hui qui pourra faire le bonheur de demain. Dans tout les cas, c’est le Cameroun qui gagnera. Alors bougeons-nous ! Et si ça vous tente, voici le chronogramme, l’itinéraire et le mot d’ordre.

Si ça vous dit dès ce samedi, on se jette à l’eau. Bamenda, Douala, Yaoundé et Buea, etc. pour un début, nous franchirons le cap qu’importe le prix.

Ils m’ont d’ailleurs longtemps conseillé de me lancer dans la danse. Ils m’ont vanté les biens faits. Ils m’ont ressassé l’impact que cela pourrait avoir sur ma personne, mon entourage et surtout le Cameroun.

Selon eux, c’est hyper simple. Il suffit m’ont-ils dit de prendre mon courage à deux mains, d’avoir un mental d’acier et surtout de ne pas me laisser intimider par les discours décourageants de certaines « poules mouillées » qui ont la phobie de la douleur. Ces mauviettes qui donneraient tout pour faire des omelettes sans casser des œufs. De vraies femmelettes quoi ! (rire) Or comme diraient nos amis ivoiriens, « vrai garçon là, c’est ça là qui a couilles et sait encaisser les coups. Eh oui…vrai garçon n’a pas peur de la douleur. Même si ça fait mal, on supporte ».

Comme quoi, qui vise la prospérité doit faire montre de témérité. Moi garçon je valide et je prends le risque de mouiller le maillot.

Il est donc clair que mon corps en pâtira. En tout cas, j’en suis conscient. Ma chair subira ; c’est clair. Mes jambes flancheront certainement le long de la route ; c’est sûr. Mais je vous assure comme un rock je resterai solide.

De toutes les façons, je suis gonflé à la testostérone. Alors je m’engage et je prends mon destin en main. En cette année 2019 je me remets au sport. Bref je vais marcher pour ma santé. Il parait que 30 minutes par jour ça fait l’affaire ! Au moins sur ce point les « sardinards » et les « tontinards » sont d’accord que marcher pour sa santé fait un grand bien à son cœur. Même si les désirs de leur cœur (sardinards et tontinards) ne font pas un chœur.

Elthon Djeutcha
Lire aussi : Mes chers followers, rejoignez ma bulle
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La dernière étude Ascomt/Malaria sur la perception de la pratique de la Rse au Cameroun révèle que les multinationales et les entreprises locales n’ont pas une réelle politique citoyenne dans leurs plans d’action. Résultat : aucune d’elles n’a jamais franchi la note de 7 sur 20. Une patate chaude pour les candidats à la présidentielle qui entrent en campagne ce samedi 22 septembre.
Pratique de la Rse : les candidats devraient aussi s’attaquer à Bolloré et aux entreprises qui roulent les populations  
La vision politique du candidat du Mouvement citoyen national du Cameroun (MCNC) à la présidentielle du 07 octobre prochain tient à peine sur cinq pages word. En plus, il n’a rien de convaincant.
Projet de société : le brouillon de Ndifor Frankline Afanwi
Aujourd’hui, Ntara nous prive de ses multiples dragues. Il nous donne quelques astuces pour bâtir une relation amoureuse sans failles.
Chères épouses, n’affectionnez pas trop l’argent, chers époux, laissez les petites tranquille
16 Comments

Laissez votre réponse

*