A la une J'assume NTV

Mes chers followers, rejoignez ma bulle

J’ai perdu plus de 200 followers pendant la période de l’élection présidentielle d’octobre dernier au Cameroun. Vous avez volontairement décidé de me bloquer.

J’ai perdu plus de 200 followers pendant la période de l’élection présidentielle d’octobre dernier au Cameroun. Vous avez volontairement décidé de me bloquer.

J’aimerai juste vous rappeler que peu avant le lancement du processus électoral au pays, je recevais plus de 100 demandes d’amitié chaque 30 minutes. Ce qui fait que le nombre d’amis facebookeurs avait atteint 5000 quelques jours après l’annonce du lancement de mon bébé « La Plume de l’Aigle ». Un bébé devenu grand et turbulent en un laps de temps. J’ai encore un millier de demandes en attente de validation.

Je sais que ce que je dis ici n’arrangera pas tout le monde, surtout ceux qui ont décidé d’avoir la nausée chaque fois que je fais une fleur au président réélu Paul Biya.
Ils souhaiteraient que je redevienne le #Didier critique qu’ils ont connu sur la plateforme Mondoblog. Celui qui avait des positions très poignantes contre le régime de Yaoundé.

La Plume de l’Aigle, une nouvelle philosophie

Avant de continuer, il y a une chose que vous devez savoir, « La Plume de l’Aigle » n’a rien de Mondoblog. Ici, c’est l’Afrique qui bouge, et non celle qui se tord sur son lit d’hôpital tout le temps, qui pleure et pleurniche à longueur de journée les mains tendues vers l’occident. C’est une Afrique en construction, optimiste et non pessimiste. Travailleuse et encourageante. L’Afrique hospitalière, remplie d’opportunités, des rêves, des libertés d’expression et de démocratie.

Ceux qui me suivent depuis plus de 5 ans se souviennent sûrement de mon ancien slogan « L’Afrique qui pleure, l’Afrique qui rit ». J’en ai trop pleuré, maintenant c’est le moment de rire avec « La Plume de l’Aigle », qui est à la fois une plateforme des propositions, de stratégies, d’information, de divertissements et de fou-rire.

Critiques newlook

Je reste critique. Mais je n’émettrai plus des opinions folles parce que tout le monde est fâché contre X ou Y. Elles devront venir du fond de mes entrailles.
Je reconnais toutefois que la présidentielle du 07 octobre 2018 m’a donné une occasion en or de grandir, de renaître, de modérer et de découvrir une autre face de moi. Pour être franc, j’en avais marre de critiquer tout et rien juste pour plaire à mes followers.

Pendant la présidentielle, j’étais face à un mur et j’ai changé les règles du jeu pour ne pas plonger. J’ai mesuré les conséquences, les avantages et les inconvénients de ma nouvelle posture avant de me lancer. Je savais qu’elle allait causer des dégâts. Donc le départ de mes followers, les critiques de ceux qui me suivent encore et les commentaires dans les médias traditionnels ne me surprennent pas. Tout était programmé.

Je ne suis pas naïf, je vous entraine juste dans un monde plus meilleur que les dénigrements et les critiques parfois sans fondements solides.

J’irai molo molo

Je ne serai plus excessif. Je vais aller molo molo, parce que je me rends compte que tout le monde n’est pas prêt d’accepter un autre type de raisonnement que celui de la masse populaire. Chers followers, n’oubliez pas que c’est pendant la récolte qu’on reconnait l’ivraie et le vrai. C’est en creusant qu’on trouve l’or, le diamant, etc.

Mon meilleur exemple du moment reste Donald J. Trump. L’actuel chef de l’Etat américain prône le protectionnisme. Au début, il était vu et présenté au monde entier comme le destructeur, celui qui apportera la 3e guerre mondiale. Alors que le mec perçait juste les abcès pour panser les blessures de l’Amérique pour lui redonner sa grandeur. Aujourd’hui, le monde entier donne raison à Trump… Macron en sait quelque chose même s’il ne le dit pas ouvertement.

C’est juste une question de temps !

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Depuis plusieurs mois, les responsables de l’institution communautaire sont logés à Malabo en Guinée Equatoriale pour des raisons sécuritaires. Mais ils veulent regagner leur cité dans la capitale centrafricaine.
La Commission de la Cemac prépare son retour à Bangui
La Fisrt lady des Etats-Unis fera l’annonce quand il sera 15h à Washington.
Melania Trump dévoile ses initiatives en faveur des enfants ce lundi
Elections Cameroon (Elecam) prend toutes les dispositions nécessaires pour que la présidentielle du 07 octobre 2018 soit une réussite totale.
Présidentielle du 7 octobre au Cameroun : Elecam rassure les chefs des missions diplomatiques
1 Comment
  • Tubal
    6 décembre 2018 at 13 h 57 min

    Super

Laissez votre réponse

*