A la une L'aigle

Nomination d’un intendant adjoint à la Présidence de la République : Paul Biya, la constance dans la confiance faite aux jeunes !

Des mesures saluées à l’unisson dans l’arrière pays. Voila qui vient donc confirmer la fusion entre le Président et son peuple. Un bel amorti !

Le nouveau septennat du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, se caractérise par une montée en puissance des jeunes dans les sphères de décision.

En effet, après la nomination d’un Directeur général de l’Enam âgé de 32ans, nous avons assisté il y’a quelques jours à la promotion d’un jeune cadre de la Présidence de la République. Cleopasse Medoulou Mengolo, puisqu’il s’agit de lui, vient, à 27ans seulement, de bénéficier de la haute confiance du Chef de l’Etat. Le jeune homme, après avoir travaillé au prestigieux hôtel International de Genève, et ensuite fait ses armes au Secrétariat Général de la Présidence de la République, vient d’être promu Intendant adjoint de la Présidence de la République. Il convient de préciser qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Bien au contraire, le Président Paul BIYA est constant dans sa vision, sa parole et sa démarche.

En effet, dès le debut de son bail au sommet de l’Etat, Paul BIYA a nommé comme Premier ministre Maïgari Bello Bouba qui avait 35 ans. Dans le même temps, Mohamadou Labarang, actuel Ambassadeur en Égypte, devenait Secrétaire Général adjoint de la Présidence à 27ans. Henri Eyebe Ayissi, Urbain Olanguena Awono, Jean Baptiste Baskouda, Badel Ndanga Ndinga, deviendront Ministres avant 35 ans.
Marafa Hamidou Yaya, Edgard Alain Mebe Ngo’o entreront au Gouvernement avant 40 ans.
Jean Marie Atangana Mebara, Ephraim Inoni, Koulsoumi Aladji épouse Boukar, Paul Elug Che, Galax Etoga, Manaouda Malachie, deviendront Ministres au début de la quarantaine. Et la liste est loin d’être exhaustive…

Exit donc les débats de personne, et les polémiques stériles qui n’ont rien à voir avec la réalité. Paul BIYA, qui est réputé être extrêmement renseigné, connaît lui seul les mobiles qui orientent ses choix qui, faut-il le rappeler, relèvent de son pouvoir discrétionnaire tel que défini par la Constitution de la République.

Nous devons donc, saluer cette confiance faite aux jeunes. Soutenir notre Chef de l’Etat, et contribuer, chacun là où il se trouve, à l’édification de ce Cameroun que nous voulons une terre de paix, avec un peuple à jamais uni dans sa diversité, pour la gloire de ce Cameroun qui est éternel, et béni d’éternité en éternité.

Par Arsène ONANA, militant de l’OJRDPC.
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Le chef de l’Etat a ordonné un décaissement d’1,5 milliards de francs CFA pour l’aménagement des ouvrages de ces deux villes de la zone septentrionale du Cameroun. Le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtes s’exécute.
Effondrement de ponts de Maroua et Tokombere : Paul Biya prescrit des mesures urgentes
Cameroun : promotion au sein de l’armée camerounaise
Elle se déshabille tout doucement devant moi. Elle me laisse K.O debout. Elle me fait un geste de la main pour me dire « Au revoir ».
Je l’aime, elle vaut de l’or
2 Comments

Laissez votre réponse

*