A la une Afrique Diplomatie

Transport aérien : la Royal Air Maroc veut contrôler le ciel africain

La compagnie nationale marocaine va rouvrir son école de formation des pilotes et mettre ses nouveaux avions en service en 2019. La quintessence de l’interview exclusive du PDG de la RAM accordée au journal « Le HuffPost Maroc ».

La compagnie nationale marocaine va rouvrir son école de formation des pilotes et mettre ses nouveaux avions en service en 2019. La quintessence de l’interview exclusive du PDG de la RAM accordée au journal « Le HuffPost Maroc ».  

Abdelhamid Addou vise très haut en 2019. Le PDG de la Royal Air Maroc (RAM), qui pense que le gros de la croissance du trafic sur le continent « devrait provenir des compagnies africaines », compte relever ce gigantesque défi en se développant davantage afin de devenir leader continental. Pour le plus jeune PDG (44 ans) de l’histoire de la compagnie aérienne marocaine, « le mantra des compagnies devraient être « Africa First : les compagnies africaines pour les passagers africains ».

Une croissance stable

La RAM a traversé une zone de turbulence avec la grève des pilotes, mais le mouvement d’humeur n’a pas eu un très grand impact sur son chiffre d’affaires. Le PDG de la structure ne fait pas encore d’annonce sur le montant gagné en 2018, mais donne des indices qui laissent croire que la trésorerie de la compagnie ne souffre pas.

Entre fin 2015 et fin 2017, « nous avons gagné plus de 2, 5 milliards de dirhams de chiffre d’affaires. Nous sommes passés à 15, 5 milliards de dirhams de CA à fin 2017 », rapporte-t-il. En termes de trafic, le patron de l’étoile du Maroc fait savoir qu’ils étaient sur « une progression de trafic à deux chiffres, autour de 11% en 2016 et 2017 ». Et de rassurer : « Cette année nous serons bien en deçà, aux alentours des 1 ou 2% ».

Réouverture de l’école de pilotage de la RAM

Abdelhamid Addou rappelle qu’il y a une pénurie mondiale de pilotes. Sur le continent africain, il y a déficit de formation. C’est l’une des raisons qui motive la réouverture de l’école de pilotage de la Royal Air Maroc en 2019, sept ans après sa fermeture. « Elle servira à former des pilotes pour notre compagnie ainsi que pour les compagnies africaines », explique le PDG.

L’objectif de la RAM est de doubler sa flotte à l’horizon 2020. La compagnie a acquis 9 nouveaux avions, quatre Dreamliner et cinq 737 Max, « qui seront livrés entre mi-décembre 2018 et juin 2019 ». Ces nouveaux engins sont destinés aux longs, moyens courriers et aux trajets domestiques.

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Donald Trump est encourageant, c’est pourquoi je le kiffe
Nous y sommes enfin ! Ce fameux mois de juillet est déjà là, avec tous ses enjeux. Dans le milieu politique camerounais, il se raconte que le corps électoral sera convoqué dans les prochains jours.
Cameroun : voici « La Présidentielle des Aigles »
La plateforme web d’actualité quotidienne sur les TIC, les télécommunications et le numérique en Afrique a changé d’appellation depuis le 05 septembre 2018. Si son champ de bataille s’élargit, son ADN reste le même.
Digital Business Africa remplace TIC Mag sur la toile

Laissez votre réponse

*