A la une L'aigle

Yaoundé : les Camerounais veulent effacer les 3 ans d’atrocité dans le Nord-ouest et le Sud-ouest

Le Grand dialogue national s’est ouvert ce lundi 30 septembre 2019 sous un fond d’espoir. Les participants venus des dix régions du Cameroun et de la diaspora, sont mobilisés pour un retour à la normale dans les régions anglophones du pays.

Le Grand dialogue national s’est ouvert ce lundi 30 septembre 2019 sous un fond d’espoir. Les participants venus des dix régions du Cameroun et de la diaspora, sont mobilisés pour un retour à la normale dans les régions anglophones du pays.

Il est exactement 10h30 dans la grande salle de réunion du Palais des Congrès de Yaoundé. Plus de 2000 personnes prennent part à la cérémonie d’ouverture du Grand dialogue national convoqué le 10 septembre dernier par le Président de la République, Paul Biya. Ils viennent des dix régions du Cameroun et de la diaspora. La rencontre est présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute.

L’hymne national exécuté en anglais par des ex-combattants de la République virtuelle d’Ambazonien, marque le coup d’envoi de la cérémonie d’ouverture solennelle du dialogue. Suivront les prières et le témoignage très poignant de Yannick Kawa Kawa, un ancien « général » séparatiste repenti. Son courage de jeter les armes et de retourner à des bons sentiments et la franchise de ses propos lui ont valu les ovations de tous les participants.

Avec franchise, il donne les raisons de sa prise des armes contre la patrie. Le porte-parole des ex-combattants explique en détail que ses compagnons et lui se sentaient délaissés et avaient l’impression d’être « colonisés par les Camerounais francophones».

« Un rayon de lumière dans la nuit noire des tribulations actuelles »

Le Premier ministre, Joseph Dion, regard plein d’espoir, va prendre la parole pour faire un bref rappel des événements qui ont conduit à la crise dans les régions anglophones, non sans revenir sur les solutions apportées pour l’éradiquer. Il va rappeler aux participants qu’en décidant de « convier les forces vives du Cameroun à ce Grand dialogue national, le Président Biya rend chacun de nous entièrement responsable du destin de notre patrie ».

« Un rayon de lumière dans la nuit noire des tribulations actuelles »

Une vue des participants au Grand dialogue national du Cameroun

Le chef du gouvernement ajoute que « nous sommes donc ici réunis pour chercher à donner à notre collectivité nationale en général, et à nos frères et sœurs du Sud-ouest et du Nord-ouest en particulier, un rayon de lumière dans la nuit noire des tribulations actuelles. »

Selon le Pm, le Grand dialogue national qui se tient en ce moment est l’occasion de rendre « hommage à toutes les victimes innocentes des atrocités de ces trois dernières années sombres ». Ce dialogue, insiste-t-il, « nous offre l’occasion de trouver, dans l’exemplarité de l’engagement des pères fondateurs de notre pays, la force de transcender nos différences, pour faire de notre diversité culturelle, une source de richesse pour nos populations

Le Grand dialogue devrait permettre aux Camerounais qui y participent, d’entrer dans l’histoire. « Voulons-nous que les générations futures gardent de nous le souvenir d’avoir été incapables de trouver des réponses consensuelles, à des préoccupations qui ne sont pourtant pas insolubles ? Ou alors, voulons-nous être considérés comme de véritables artisans de paix dans la résolution de cette crise qui a privé un grand nombre de nos enfants de leurs parents, de leur scolarité, et menacé leur avenir, parfois de manière irréversible ? » S’interroge Dion Ngute, convaincu que ces assises accoucheront d’une montagne.

Didier Ndengue
Lire aussi : Joseph Dion Ngute : « je suis optimiste »
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
La question est sur toutes les lèvres des transporteurs routiers camerounais, qui sentent leur emploi menacé par les deux géants français.
Transport des hydrocarbures : Total pourrait embaucher Bolloré au Cameroun
J’ai perdu plus de 200 followers pendant la période de l’élection présidentielle d’octobre dernier au Cameroun. Vous avez volontairement décidé de me bloquer.
Mes chers followers, rejoignez ma bulle
Quelques leçons du contentieux électoral au Conseil Constitutionnel et prospective. Le regard citoyen de J.E.M.
Contentieux électoral au Cameroun : leçons et prospective
8 Comments
  • LisaDweDs
    30 septembre 2019 at 22 h 11 min
  • XRumerTest
    30 septembre 2019 at 21 h 52 min

    Hello. And Bye.

  • RichardTEW
    30 septembre 2019 at 21 h 48 min

    « Guys just made a website for me, look at the link:
    Our site Tell me your testimonials. Thank you. »

  • RannevHiz
    30 septembre 2019 at 18 h 58 min

    best sites be is online

  • KiaDweDs
    30 septembre 2019 at 18 h 31 min

    gen

  • JaneDweDs
    30 septembre 2019 at 18 h 18 min
  • EvaDweDs
    30 septembre 2019 at 18 h 16 min
  • CraigCer
    30 septembre 2019 at 18 h 06 min

    « Guys just made a web-page for me, look at the link:
    click Tell me your references. THX! »

Laissez votre réponse

*