A la une Zone d'ombre

Permis de conduire : Ngalle Bibehe au front contre la fraude

Mettre fin aux accidents de la circulation au Cameroun en luttant efficacement contre les faux permis de conduire, est le cheval de bataille du ministre des Transports.

Mettre fin aux accidents de la circulation au Cameroun en luttant efficacement contre les faux permis de conduire, est le cheval de bataille du ministre des Transports.

C’est un infatigable pédagogue qui trouve plus de bonheur sur le terrain, que dans son bureau climatisé. Les candidats à l’examen du permis de conduire du centre d’examen du lycée Leclerc à Yaoundé ont pu le constater le 2 novembre 2019. Le ministre des Transports (Mintransports), Jean Ernest Ngalle Bibehe y était pour encourager les apprenants.

Accompagné des cadres de son département ministériel, le patron des transports est « allé s’assurer  du bon déroulement de l’examen du permis de conduire pour la session du samedi 2 novembre 2019 ». La délivrance des faux permis de conduire est une pratique récurrente au Cameroun. C’est l’une des causes des accidents de la circulation. L’objectif final de la bataille engagée par Jean Ernest Ngalle Bibehe depuis deux ans, est d’atténuer, voire de mettre définitivement fin aux accidents de la circulation.  Sa méthode a permis « une baisse très significative des accidents sur nos différents axes routiers», se félicite le Mintransports.

La deuxième cause de mortalité au Cameroun est la route, après le paludisme. Les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé révèlent que 1900 Camerounais ont trouvé la mort dans un accident de la circulation et 6000 autres ont été blessés ou mutilés en 2018.

D.N.  
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Des mesures saluées à l’unisson dans l’arrière pays. Voila qui vient donc confirmer la fusion entre le Président et son peuple. Un bel amorti !
Grand dialogue national : la passe millimétrée de Paul Biya au peuple
Après sa retraite internationale, l’ex-capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, ambassadeur de l’Unicef, encourage, via un post Facebook ce mardi 15 octobre 2019, les Camerounais à pratiquer les jeux de hasard.
Pari Sportif : ambassadeur de l’Unicef, Samuel Eto’o encourage les jeux de hasard au Cameroun
Oswald Baboke, le pieux et très discret ministre a 47 ans
9 Comments

Laissez votre réponse

*