A la une Afrique Diplomatie Europe

Port de Douala : l’Europe s’affronte sur le terminal à conteneurs

Le processus de (re)conquête de l’espace portuaire de la capitale économique camerounaise fait rage. Bolloré active ses réseaux depuis l’Elysée, la confédération Suisse contre-attaque.

Le processus de (re)conquête de l’espace portuaire de la capitale économique camerounaise fait rage. Bolloré active ses réseaux depuis l’Elysée, la confédération Suisse contre-attaque. 

Les grosses baleines bataillent en ce moment pour la gestion du terminal à conteneurs du port de Douala au Cameroun. Entre Terminal Investment Limited (TIL) et Douala International Terminal (DIT), une seule structure est appelée à signer un nouveau contrat pour la gestion de l’espace portuaire de Douala pour les 15 prochaines années. Au sommet de l’Etat, les émissaires Français et Suisse font les yeux doux à Paul Biya.

Le chef de l’Etat camerounais a suspendu, depuis le 23 octobre 2019, les travaux de finalisation des termes du contrat de concession avec la société TIL, adjudicataire provisoire de la concession des activités de rénovation, de modernisation, d’exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Douala. A travers la lettre signée de Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence, sur laquelle il est marqué « confidentiel très urgent », il est indiqué que cette décision est prise « en attendant les conclusions définitives de l’affaire Societe APM Terminal BV et Bolloré S.A contre Port autonome de Douala, pendante au tribunal administratif du Littoral… ».

La correspondance de la présidence de la République est envoyée à Cyrus Ngo’o, Directeur général du port de Douala, juste après l’audience que Paul Biya a accordé à Jean-Yves Le Drian, ministre français des affaires étrangères le 23 octobre à Etoudi. Le Drian aurait plaidé la cause de la multinationale Bolloré auprès du président Biya.

La Suisse contre-attaque  

Ce lundi 28 octobre 2019, Paul Biya a accordé une audience à l’ambassadeur Pietro Lazzeri. Le diplomate était « porteur d’une lettre spéciale du président de la Confédération Suisse, Ueli Maurer », rapporte Paul Biya sur son compte Twitter. Pendant le tête-à-tête, l’ambassadeur Suisse « dit avoir évoqué avec le chef de l’Etat, le terminal à conteneurs de Douala », apprend-on.

Soulignons que les offres de TIL sont largement supérieures à celles de DIT. Concernant par exemple la redevance fixe annuelle, la société Suisse propose de payer 9,2 milliards de FCFA au lieu de 3,1 milliards de FCFA pour DIT (+297%). Au final, rapporte le site d’information en ligne Investir au Cameroun, « le total de toutes les redevances de concession proposé par TIL, sur les 15 années de contrat de concession, est de 357 milliards de FCFA, contre 62 milliards de FCFA pour la concession de DIT.»

 

Didier Ndengue
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Une soirée adorable, simplement rayonnante pour certains. Envoutante et charmante pour d’autres. Tous les amoureux de la mode y trouvent leur compte. Il y en a pour tous sur le podium de l’hôtel Hilton dans la capitale camerounaise où les mannequins retenus pour la première édition du Mboa Fashion Design se succèdent. Le public est ébahi par les différentes silhouettes qui se défoulent ici.
Beauté et élégance : un week-end fashion à Yaoundé
J’écoute la nouvelle chanson de la jeune artiste musicienne chrétienne en boucle depuis ce matin. J’en suis tombé amoureux. Ashh, le goût de ça !!!
« Le goût de ça » : Indira déclare sa flamme
Le chef de l’Etat a ordonné un décaissement d’1,5 milliards de francs CFA pour l’aménagement des ouvrages de ces deux villes de la zone septentrionale du Cameroun. Le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtes s’exécute.
Effondrement de ponts de Maroua et Tokombere : Paul Biya prescrit des mesures urgentes
1 Comment
  • Caseymup
    29 octobre 2019 at 2 h 49 min

    XYZ|國中基測|基測|基測歷屆試題|命題光碟|基測中心|基測試題滿1000送200

    http://xyz.net.tw/

Laissez votre réponse

*