A la une Zone d'ombre

Serge Espoir Matomba : « j’ai vécu l’horreur et l’émoi à Gouache»

Le jeune leader politique du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs), candidat à la dernière élection présidentielle au Cameroun, revient de Bafoussam, où il est allé réconforter les familles des victimes et les rescapés de l’éboulement de terrain. Les 5 étapes de la visite de travail de Serge Espoir Matomba à l’Ouest les 29 et 30 octobre 2019.

Le jeune leader politique du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs), candidat à la dernière élection présidentielle au Cameroun, revient de Bafoussam, où il est allé réconforter les familles des victimes et les rescapés de l’éboulement de terrain. Les 5 étapes de la visite de travail de Serge Espoir Matomba sur les lieux du drame les 29 et 30 octobre 2019.  

1-Solidarité agissante   

Serge Espoir Matomba et son équipe mettent une pause à leurs activités respectives le 29 octobre 2019 pour se rendre promptement à Bafoussam « afin non seulement de réconforter  les victimes du drame de Gouache mais également comprendre les causes de l’éboulement de terrain qui aura arraché prématurément à la vie 43 filles et fils camerounais ».

2- Horreur et douleur

Le Premier secrétaire du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) arrive dans la capitale régionale de l’Ouest en fin de soirée, le jour même de l’annonce de la catastrophe. Le lendemain, le leader du Purs et ses militants sont descendus sur le terrain « afin de toucher du doigt la réalité du drame ». Sur place, il rencontre des milliers de curieux, le voisinage et les familles des sinistrés encore sous le choc. Escorté par les autorités sécuritaires, il arrive à l’épicentre de la catastrophe. Il aperçoit les dégâts causé par l’éboulement de terrain. Serge Espoir Matomba a vécu en direct, durant cinq heures, l’horreur et l’émoi aux côtés des populations.

3- Membre humain mutilé

Sur le champ, l’équipe du Purs aura été témoin de l’extraction des décombres, d’un membre humain, amputé ou mutilé. L’opération de secours  s’effectuant alors avec des moyens de bord et  l’appui des bénévoles. Serge Espoir Matomba s’est entretenu avec les responsables des sapeurs-pompiers, de la croix rouge, de la mairie, des forces de l’ordre et de sécurité, des services déconcentrés du ministère de l’urbanisme et de l’habitat dans le but de comprendre le process mis en place, mais également faire une autopsie de la situation afin que pareille tragédie ne se répète plus.

4- Au chevet des sinistrés

Après l’étape de Gouache 4, le cortège de Serge Espoir Matomba met le cap sur l’hôpital régional de Bafoussam. Le jeune leader politique y réconforte les sinistrés qui y sont pris en charge. L’équipe du Purs a rencontré au total 11 rescapés encore sous le coup du choc. Les militants du Purs étaient armés de compassion et de souhait de prompt rétablissement. Serge Espoir Matomba a remis des présents à quelques rescapés en signe de solidarité.

5- Plus jamais ça !

Serge Espoir Matomba salue les premières mesures prises ainsi que le fonds de solidarité débloqué par le chef de l’Etat, Paul Biya, mais regrette « que nous soyons dans des situations de constantes urgences ». Pour le leader du Purs, ce drame « arrive parce que les questions de protection civile sont mises en retrait au profit de la mauvaise gouvernance ». En conclusion, le Premier secrétaire du Purs croit que « si gouverner c’est prévoir, alors ne rien prévoir c’est vivre dans le chaos constant. »

LPA
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
René Emmanuel Sadi : “Toutes les parties prenantes sont à pied d’œuvre de jour comme de nuit pour le retour de l’énergie électrique à Yaoundé”
Le président de l’Association Oeil D’Afrik explique la monnaie coloniale au chef de l’Etat ivoirien.
Larba Israël LOMPO : « M. Ouattara le FCFA ne nous appartient pas »
Cabral Libii/Serge Espoir Matomba : ils libèrent des énergies positives
4 Comments

Laissez votre réponse

*