A la une Afrique Diplomatie

Yaoundé : Gouachie 4 s’invite au Conseil de cabinet

Le compte-rendu de la mission d’urgence dépêchée sur les lieux de l’éboulement de terrain à Bafoussam, complète l’ordre du jour de la réunion des membres du gouvernement de ce jeudi 31 octobre 2019

Le compte-rendu de la mission d’urgence dépêchée sur les lieux de l’éboulement de terrain à Bafoussam, complète l’ordre du jour de la réunion des membres du gouvernement de ce jeudi 31 octobre 2019

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute préside en ce moment, le Conseil de cabinet du mois d’octobre 2019. La réunion qui rassemble tous les membres du gouvernement à l’Immeuble Étoile à Yaoundé, débute par une minute de silence en mémoire des victimes de l’éboulement de terrain de Gouachie 4, dans l’arrondissement de Bafoussam 3, capitale régionale de l’Ouest du Cameroun.

L’ordre du jour prévoit un exposé du ministre de l’Agriculture et du développement rural. Gabriel Mbairobe intervient sur « l’état des lieux et les perspectives de la filière cacao-café » ; la communication du ministre René Emmanuel Sadi porte sur « le développement d’une conscience nationale à travers les médias.» Enfin, les comptes-rendus succincts du ministre des Postes et télécommunications, Minette Libom Li Likeng, et du ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba sur l’exécution des directives données au cours du Conseil de cabinet du 25 avril 2019.

L’intervention de Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale portant sur la mission d’urgence dépêchée par le gouvernement à Bafoussam suite à l’éboulement de terrain, qui a fait une quarantaine de morts est le sujet bonus du Conseil de cabinet.

D.N.
PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Mettre fin aux accidents de la circulation au Cameroun en luttant efficacement contre les faux permis de conduire, est le cheval de bataille du ministre des Transports.
Permis de conduire : Ngalle Bibehe au front contre la fraude
Il fait partie des premiers rappeurs camerounais. Et pourtant, il n’a jamais fait de tube à l’échelle nationale. Aujourd’hui, il est plus que terminé à percer.
Hip-Hop : Aaron Jacsson s’affirme
Le milliardaire camerounais au cœur du conflit au sein de Viettel Cameroun S.A. Depuis Hanoi, le directeur général de Viettel Global saisit le président de la République du Cameroun le 10 septembre 2018 par une correspondance qui détaille les manœuvres du promoteur de BESTCAM. Entre les deux partenaires sont à couteaux tirés. Ils se regardent en chien de faïence depuis quelques depuis quelques années. Il se raconte dans les coulisses que Baba Ahmadou Danpullo, PCA de Viettel Cameroun S.A (Nexttel) et actionnaire à 30% à travers sa structure BESTCAM, veut absolument chasser les l’actionnaire majoritaire (70%), Viettel Global du Cameroun. Le milliardaire veut le total contrôle de la société Viettel Cameroun S.A. En justice, M. Danpullo est donné vainqueur. Les vietnamiens y voient une grosse corruption et manipulation de ces médias. Pendant ce temps, le top management de Viettel Global attend toujours le « feedback » de la correspondance du directeur général de Viettel Global au président de la République du Cameroun. Dans cette lettre, l’actionnaire majoritaire fait savoir que ce conflit, « a été crée par Baba Ahmadou Danpullo au sein de la société Viettel Cameroun S.A, » dont l’activité principale est la fourniture du réseau de téléphonie mobile au Cameroun. Gros investissements Viettel Global Investment JSC (Viettel Global) a injecté 210 000 000 FCFA pour la création de Viettel Cameroun S.A sous la forme d’investissements en capital. La société emploie plus de mille camerounais et paie spontanément ses impôts. « Il se trouve cependant que notre investissement rencontre des difficultés de plus en plus affirmées avec notre partenaire local utilisant les services de l’Etat qui s’y prêtent fort curieusement pour contourner les règles normales de gestion d’entreprises dans le seul but de faire main basse sur notre investissement », dénonce Do Manh Hung, Directeur général de Viettel Global, qui attend toujours le retour du chef de l’Etat camerounais. Les vietnamiens sollicitent l’intervention du numéro un camerounais pour la protection de leurs investissements et le traitement équitable et juste de leurs droits. En d’autres mots, ils sont convaincus que c’est la seule personne capable de sauver leurs investissements, car ils pensent que la justice a été corrompue par le milliardaire camerounais. Didier Ndengue
Télécoms : Baba Ahmadou Danpullo brouille le réseau Nexttel

Laissez votre réponse

*